AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
et doucement, les fleurs se fânent (moséus)
Aller en bas 

— spoilt and rotten —
avatar
Evdokiya Bytchkov
— spoilt and rotten —
infos
more

— Messages : 139
— pseudo : appletini (maude)
— avatar + © : astrid berges-frisbey ; © dandelion.

— âge : le temps n'a pas d'emprise sur la princesse de glace. les jours, les heures, les minutes n'ont que peu d'importance pour celle qui a choisi de prendre le tournant. (quarante-trois années) envolées, qu'elle ne peut oublier, mais qu'elle peut tenter de dissimuler.
— statut civil : officiellement, on murmure sur son passage qu'elle est (veuve). pauvre épouse éprouvée qui se retrouve seule après une éternité à porter le poids d'une union planifiée (libre) est le mot qui défini le mieux sa situation. libérer est elle de la cage dorée dans laquelle elle était prisonnière le poids d'une union arrangée
— allégeance : elle est avant tout, et le sera toujours, fidèle à sa (famille). fière soldat qui défendra les siens jusqu’à la mort. héritière guerrière qui serait prête à vendre son âme pour sauver celle de l’un de ses cadets. mais dans l'ombre on lui disait que les virmund était apte à porter la couronne et elle adhère à cette idéologie l’ainée bytchkov. Le cerveau empoisonné par les déclarations éloquentes de sa génitrice. elle a donc rejoint, il y a quelques années déjà, (le cercle des onyx).
— points : 407
— 25.11.18 22:26 —


— evodkiya & moséus
et doucement, les fleurs se fânent
Elle cherche du regard cette chevelure brune caractéristique l'héritière. Elle a depuis des lustres appris aà la reconnaître dans les foules qu'elles soient denses ou non. Mais elle ne la repère pas, rien de plus normal. L'homme qui portait cette tignasse parfaite n'est plus de ce monde. Elle soupire. Elle a passé près de vingt années de son existence à chercher cet être dans les banquets, les dîners, les soirées, mais elle ne le reverra plus, plus jamais. Et ce n'est pas quelque chose qui l'attriste malgré tout. Elle ne garde que peu d'heureux souvenirs aux côtés de celui qui fût son époux et elle maudit la marieuse qui les a autrefois liée. Marieuse qui a aujourd'hui le malheur d'être encore en vie et qu'elle a aperçu quelques minutes, plus tôt dans la soirée. Un sourire figé sur les lèvres, elle n'a pourtant rien laissé paraître. Passé maître dans l'art de la comédie.

En cette soirée, qu'elle considère encore comme funeste, la princesse des glaces a vu plusieurs de ses jeunes parents passer sur le billot. De pauvres jeunes âmes liées à jamais pour les besoins de la cause. Les alliances, la politique et un tas d'autres choses qui font que les marieuses existent. Elle a un goût amer dans la bouche dont elle n'arrive pas a se débarrasser Evdokiya, malgré le champagne qu'elle ingurgite, plus que nécessaire. Ses yeux se posent sur un visage enfantin qu'elle connaît bien et qui s'est vu enchaîné a une autre en cette soirée de joyeuses festivités. Elle l'a vu, un peu plus tôt, discuter avec sa promise et il est maintenant seul, semblant vouloir fuir la foule alors qu'il se dirige vers l'extérieur du palais. « La fête est déjà fini pour toi ? » Elle pose doucement la main sur l'épaule de son cousin, un peu pour le retenir, mais surtout pour lui signaler sa présence. Elle lui offre un sourire, sincère cette fois.

« Cassiopeia a l'air d'une jeune femme ... Cultivée. » Elle hausse les épaules. Elle ne la connaît que peu la gamine, ne connaît guère sa famille, ne l'ayant que peu fréquenté dans les dernières années. Elle sait néanmoins que son jeune cousin a passé un moment, avant de tenter de fuir, à parler avec cette jeune femme. Jeune femme qui semble un peu froide malgré tout aux yeux d'Evdokiya. Elle est néanmoins bien placée pour savoir que ce qui exposer dans les hautess sphères de la société n'est en aucun cas le reflet de la réalité. À voir le regard que lui lance Moséus, elle se doute bien que ces mots sans sens ne lui remonteront pas le moral, mais elle n'est pas là pour ça et elle serait bien mal en bien mauvaise position pour le faire de toute manière. Elle grimace l'héritière, ne sachant guère que dire a celui qui voit lentement sa liberté s'envoler. Elle s'est retrouvé dans la même situation quelques heures plus tôt, face a sa petite soeur. « Finalement, la fuite est une bonne idée. Prends les devants, je te suis. »
AND NOW I RISE - 2018



Dernière édition par Evdokiya Bytchkov le 27.11.18 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— spoilt and rotten —
avatar
Moséus Virmund
— spoilt and rotten —
infos
more

— Messages : 93
— pseudo : spf
— avatar + © : Tom Holland & lux aeterna

— âge : Vingt-quatre ans. Petit papillon dont les ailes sont froissées, il peine à voler.
— statut civil : Le verdict est tombé, c'est avec Cassiopeia Masoka qu'il se verra enchaîné le reste de sa petite existence. Une bonne chose? Il n'en sait rien, mais il sait que les choses risquent de ne pas être aussi simples.
— pouvoirs : L'humanité, simplement.
— allégeance : La reine, comme certains membres de sa famille, comme une évidence. Mais sa véritable allégeance va à son coeur.
— métier : Sans emploie, le gosse a cette noblesse qui lui permet d'oublier les contraintes des emplois.
— localisation : Autumn cour, ice cour, il fait des allés et venues, il se sent piégé dans le froid de l'obscurité.
— tell me your story : </br>www Alfhrid
www Galatée
www Thomas
www Mise en situation
— disponibilité rp : Open bar babe
— points : 128
— 26.11.18 19:58 —


— et doucement, les fleurs se fânent  —
@Evdokiya Bytchkov & MOSEUS VERMUND
Je m’étais isolé avec Cassiopia, cette femme qui partagera ma vie, cette femme avec qui je vais devoir avoir des enfants. A partir de maintenant, elle devra habiter avec moi, devra apprendre à me connaître et moi aussi…Malheureusement, cette idée ne m’enchante pas plus que ça, voyant ma liberté s’envoler, m’être arrachée. J’ai besoin de prendre l’air, de quitter cette salle trop remplie après avoir gentiment dit à ma fiancée que j’avais des choses à réglées avec ma famille. C’est faux, bien sûr…J’ai juste besoin de m’éloigner d’elle, de trouver un semblant de normalité qui, au final, n’existe plus. Parce que mon monde, il s’écroule, parce que mon monde, il se fane. J’évite le champagne, j’évite de boire pour ne pas finir soul…je ne suis pas comme eux, je ne tiens pas l’alcool, je préfère m’isoler et penser à autre chose, à cette vie qui n’est plus mienne. Je traverse la foule, j’évite quelques personnes qui rient, qui laissent des sourires glisser sur leurs lèvres. Mes parents, ils dansent, ils sauvent les apparences. Je me stoppe l’espace d’une seconde, la gorge nouée, le visage pâle. J’aurais tellement aimé qu’ils soient avec moi, qu’ils ne fassent pas semblant. Mais non, ils préfèrent danser, comme si mes fiançailles devaient être fêtées. Je ne vois pas pourquoi…Une main se pose sur mon épaule et je sursaute légèrement, me tournant vers cette cousine qui est mienne. Heureusement, ce n’est qu’elle, je n’aurais pas eu la force de faire de nouveau face à ma promise ou à un quelconque étranger. « La fête n’a jamais commencée cousine. » Dis-je d’une voix morne, d’une voix sombre. Parce que oui, cette fête, elle n’existe pas, pas à mes yeux du moins…Peut-être pour les autres, mais moi, je ne vois pas ce que je pourrais célébrer. Un soupire s’échappe de mes lèvres à ses paroles.

« Elle l’est…un peu trop, je ne pense pas qu’elle trouvera chez moi de grandes conversations à sa hauteur. » Dis-je légèrement gêné par ce qui me sépare de ma fiancée. Elle est intelligente, elle sait beaucoup de choses, même trop. Nous avions parlé de choses intimes, notamment des enfants, mais davantage de la façon dont ils sont faits. Elle sait des choses que moi, j’ai toujours deviné, n’ayant jamais eu de relations quelconques avec quelqu’un du sexe opposé… Lançant un léger regard à ma cousine, elle me dit d’avancer, d’aller de l’avant et qu’elle allait me rejoindre. Secouant la tête d’une façon affirmative, je m’exécute sans broncher, me fondant de plus belle dans la foule avant de quitter la salle de réception. Déjà, il y a moins de monde, mais je continue à avancer. Un pas lent, calme, histoire de ne pas attirer l’attention, mais davantage pour que ma cousine puisse me rejoindre comme elle me l’avait annoncé. Peut-être qu’elle veut me parler, me rassurer…je n’en sais rien, mais je sais que les mots ne seront jamais suffisant pour calmer ce que je ressens actuellement, pour camoufler la pâleur de ma peau, les battements de mon cœur.

AND NOW I RISE - 2018

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— spoilt and rotten —
avatar
Evdokiya Bytchkov
— spoilt and rotten —
infos
more

— Messages : 139
— pseudo : appletini (maude)
— avatar + © : astrid berges-frisbey ; © dandelion.

— âge : le temps n'a pas d'emprise sur la princesse de glace. les jours, les heures, les minutes n'ont que peu d'importance pour celle qui a choisi de prendre le tournant. (quarante-trois années) envolées, qu'elle ne peut oublier, mais qu'elle peut tenter de dissimuler.
— statut civil : officiellement, on murmure sur son passage qu'elle est (veuve). pauvre épouse éprouvée qui se retrouve seule après une éternité à porter le poids d'une union planifiée (libre) est le mot qui défini le mieux sa situation. libérer est elle de la cage dorée dans laquelle elle était prisonnière le poids d'une union arrangée
— allégeance : elle est avant tout, et le sera toujours, fidèle à sa (famille). fière soldat qui défendra les siens jusqu’à la mort. héritière guerrière qui serait prête à vendre son âme pour sauver celle de l’un de ses cadets. mais dans l'ombre on lui disait que les virmund était apte à porter la couronne et elle adhère à cette idéologie l’ainée bytchkov. Le cerveau empoisonné par les déclarations éloquentes de sa génitrice. elle a donc rejoint, il y a quelques années déjà, (le cercle des onyx).
— points : 407
— 29.11.18 20:09 —


— evodkiya & moséus
et doucement, les fleurs se fânent (@Moséus Virmund)
Âme esseulée, en peine, qui ne rêve que d'une chose : être ailleurs. Coeur brisé, rêvant de liberté. « La fête n’a jamais commencé cousine. » Aura sombre qui émane du jeune homme à la voix morne. La cousine sourit malgré tout, tentant peut-être par ce simple geste de redonner un peu d'espoir au gamin renfrogné. Il suffit de peu pour qu'une fête telle que celle-ci devienne rapidement plus attrayante, enivrante, mais ni la tête ni le coeur du garçon ne sont ouvert à de telles festivités et Evdokiya ni les paroles ni les tentatives de l'ainée n'y changeront quoi que ce soit. « Elle l’est…un peu trop, je ne pense pas qu’elle trouvera chez moi de grandes conversations à sa hauteur. » Dures paroles dénotant un certain manque de confiance en soi qui provoque chez l'héritière un haussement de sourcils prononcé. Accablé du fardeau qui est le sien. « Tu as certainement plus à lui offrir que tu ne le penses. » Doux sourire, main à nouveau posée sur l'épaule, tentative de réconforter, peut-être en vain, le garçon. Elle n'attend aucune réponse la jeune femme. Elle ne pense plus qu'à quitter les réjouissances pour offrir un moment de répit à son parent.

Alors que le gamin traverse la foule, Evdokiya pivote, histoire de se ravitailler un peu avant de le suivre à l'extérieur. Rien n'est plus doux pour apaiser les coeurs brisés que l'oubli procuré par quelques gorgées de nectar alcoolisé. Le champagne n'est certes pas la boisson la plus appropriée, mais n'ayant rien d'autre sous la main, la veuve n'a d'autres choix que de s'emparer de deux coupes de ce trop modéré liquide. Elle fend à son tour la foule, tentant de lancer quelques sourires ici et là et d'éviter habilement les personnes qui pourraient avoir envie de venir lui glisser quelques mots. Elle espère bien vite retrouver son jeune cousin qui ne doit pas être bien loin. Elle aperçoit d'ailleurs bien vite sa chevelure en bataille non loin de l'une des sorties, il vient à peine d'en franchir le pas. « Continue, on va s'éloigner encore un peu. » Désir de s'éloigner des bruits ambiants, de la fête et des discussions animées jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un faible bruit ambiant ... Comme une mélodie lointaine, inaccessible. « Un peu de bonheur liquide ? » Elle lui tend la coupe dans une veine tentative de plaisanterie. Elle ne l'oblige à rien, dans tous les cas, il ne restera rien de ces deux verres à la fin de la soirée. L'héritière a développé une forte résistance à ce type d'élixir durant ses vingt années d'exil. Il ne démord pas de son air abattu, accablé et elle peut sans mal le comprendre ... Mais ce n'est pas cela qui va le sauver du mariage arrangé qui l'attend inévitablement. « Tu sais ... on finit par s'y habituer à cette vie à deux. » C'était faux. Evdokiya ne s'y était jamais habitué, mais à quoi bon frapper le petit qui se trouvait déjà si écrasé. « Peut-être que tu vas finir par développer quelque chose pour elle ... » Elle sourit presque la veuve. Elle-même n'avait jamais rien développé pour son exécrable mari, mais tel développement de sentiments s'était déjà produit par le passé. Elle hausse les épaules devant le regard vide que lui renvoie son cousin.
AND NOW I RISE - 2018

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
infos
more

— —

Revenir en haut Aller en bas
 
et doucement, les fleurs se fânent (moséus)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre XXI, traitant de la nature des fleurs et des guirlandes
» precisions sur les fleurs (MCR)
» ALPHABET DES FLEURS
» Tuiles Fleurs et saisons
» [RP]Des fleurs dans un champ de putréfaction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AND NOW I RISE :: — THORMAR — :: NORTH POLE :: THE ICE COURT :: PALAIS DU PEUPLE-
Sauter vers: