AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
INTRIGUE, EPISODE 1, EVENT 3 - til death do us part.
Aller en bas 

— corporalki —
The watching eye
The watching eye
— corporalki —
infos
more

— Messages : 295
— pseudo : PERSONNE.
— avatar + © : N'IMPORTE QUI.

— âge : je suis immortel, plus sage que quiconque, l'âme à craindre.
— statut civil : tout à fait seul.
— pouvoirs : celui de tout voir, absolument tout, aucun secret ne peut m'être caché.
— allégeance : neutre, je regarde l'humanité se détruire, un petit sourire aux lèvres.
— métier : celui de superviser.
— points : 828

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 17.11.18 22:19 —


— UNTIL DEATH DO US PART
saison 1, épisode 1, event 3
Forêt d'édifices exhibant fièrement leurs parures guirlandées, ornements truculents de mille et un coloris, balafrant ardemment l'obscurité, désormais constellée de ces arc-en-ciel et lumineuses tonalités. Les ruelles étaient opprimées de carnes effervescentes de festivités, une ambiance musicale accompagnant les courbes dansantes tandis que d'autres virevoltaient derrière leur étalage opulent de mets. Savoureuses et chatoyantes denrées n'auréolant que d'importants événements. Les nobles existences étreintes de fiançailles et de mariages seraient acclamées jusqu'au bout de la nuit, les chaotiques hurlements suintants de plénitude embrasant les airs, le peuple point apte à s'emmêler avec la délicatesse de la noblesse et de la bourgeoisie animant les quartiers embrassant le palais de glace. « Longue vie aux fiancés et aux mariés ! Longue vie aux fiancés et aux mariés ! » Louanges qui déferlèrent incessamment à travers les rues. Symphoniques émois qui se sublimèrent finalement de bouquets de feux d'artifices déflagrant au creux du firmament.
explications
- Les fiançailles et les mariages ont été annoncés par le Concordium, heureux événement donnant lieu à de nombreuses festivités.
- Tout le peuple de Thormar y participe, ceux n'appartenant pas à la noblesse, ni à la bourgeoisie festoyant dans les ruelles d'Aydindril. Il y a de la musique, des banquets sous la forme de mets disposés en plusieurs différents étalages jalonnant les rues, des guirlandes décorant les habitations et surtout des feux d'artifices qui zèbrent le ciel.
- Ces festivités marquent la fin du Concordium. Une fois terminées, la vie reprendra son cours à Thormar.
- N’oubliez pas que le but de cet event est de faire avancer l’intrigue, alors nous vous demandons s’il vous plaît de ne pas écrire de trop longs postes (450 mots maximum I love you
- Et surtout le plus important, amusez-vous et n'hésitez pas à solliciter le staff en cas d'interrogation I love you On se fera un plaisir de vous répondre I love you
AND NOW I RISE - 2018

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— corporalki —
Raia Ueno
Raia Ueno
— corporalki —
infos
more

— Messages : 653
— pseudo : notyourmama (chloé)
— avatar + © : Lee Sung Kyung + fayrell, flo de mon kokoro (av) + ice and fire, manolo du guetto (sign + gif crack) + cendre du talent (edit profil)

— âge : ( VINGT-CINQ ANS ) les années criardes qui n'arrivent toujours pas à ôter de son visage sa jeunesse, à en faire pâlir tout immortel ; l'innocence de ses larmes, le sucre de son charme mais le bonbon devient acide quand, dans le monde abrupt, on cherche à creuser chacune de ses fêlures.
— statut civil : ( FIANCÉE ) le cœur accaparé par un adonis qui ne veut même plus la regarder, elle se retrouve à pleurer dans les bras de celui qu'on la force à aimer. si elle connaissait déjà laszlo et voulait le garder à ses côtés, raia n'a su apprécier ces fiançailles forcées. pour mieux la diriger, pour ne plus l'épargner.
— pouvoirs : ( HEARTRENDER ) un pouvoir qu'elle aura appris à maîtriser grâce à l'influence de son père malgré son pacifisme à en faire iriser les poils du paternel. elle est pour certains une perte de gain, conscients de son refus d'utiliser ses capacités sur les humains.
— allégeance : ( RESISTANCE ) bercée dans des idées qui ne sont pas les siennes depuis petite, elle reste pourtant engagée dans la résistance malgré son refus de se battre. un désir grandissant de pouvoir vivre à la lumière, de trouver ses compères sur un pied d'égalité avec la race humaine.
— métier : ( ANCIENNE SERVANTE DE LAZAR BYTCHKOV ) si la résistance a cru bon de l'envoyer pour surveiller l'héritier de grigory il y a huit années, elle, pensait pouvoir assouvir sa grande curiosité au regard de l'immortalité. mais raia n'aurait jamais pensé trouver en sa froideur une chaleur déraisonnée. jusqu'à ce qu'elle finisse chasser, le corps abandonné et le cœur encore aux pieds de celui pour qui sa nature est synonyme de monstruosité.
— tell me your story :
— points : 1315

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 18.11.18 19:37 —

le pied qui danse, l'amour en chant, raia se perd dans la valse des sentiments créée par un seul événement : le concordium. si l'atmosphère lui donne une impression de liberté retrouvée, la fatalité des âmes scellées en ce jour n'arrive à lui donner envie de festoyer. le coeur lourd, elle tourne son regard vers @laszlo araya, la main accrochée à son bras, tout en gardant ce même sourire parfait pour les festivités. le reste de la famille non loin, elle s'empresse d'attraper un gâteau et de le pointer sous le nez de son petit frère (@saell ueno), manquant de lui mettre du chocolat à l'entrée des narines. — tu m'accompagnes ? — dans cette course à l'obésité, dans son obsession de vouloir tout oublier. elle aurait sûrement dû faire partie des servantes au palais, elle aurait dû être à ses côtés, le regarder trouver la main de sa nouvelle fiancée, celle auquel il était destiné. et peu importe ô combien imaginer la scène alors qu'elle était encore à ses côtés avait pu la déranger, elle se rend compte qu'être éloignée sans pouvoir le regarder lui échapper n'est qu'une déchirure en plus. plus profonde, plus douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— materialki —
Aira Ueno
Aira Ueno
— materialki —
infos
more

— Messages : 57
— pseudo : wolves (pauline)
— avatar + © : bae irene + fayrell (flo d'am)

— âge : ( vingt cinq ans ) le sable du temps s'écoulant délicatement sur la gamine au teint de poupée. impact des années peu visible sur cette nymphe au trait envoutant. si le physique semble intact, les années ont pourtant brisé cette âme qui ne semblait pas vouloir grandir.
— statut civil : ( célibataire ) situation quelle a elle-même choisi, s'émancipant de cette amour sincère qu'elle partageait avec l'être aimé. effacer ses sentiments pour mieux venger celle qui l'a élevée, quitte à perdre cette symbiose parfaite qu'elle avait réussi à trouver auprès de son mêlé.
— pouvoirs : ( alkemi ) ses mains délicates manipulent les substances au gré de ses envies. pouvoir subtile, l'aidant dans sa quête de vengeance. (tout aussi utile pour menacer sa fratrie quand sa patience a atteint une certaine limite)
— allégeance : ( la résistance ) gamine bercée par les idéaux de son géniteur, vendant son corps et son âme à cette résistance promettant monts et merveilles. malgré tout Aira reste fidèle à sa fratrie, et si des ultimatums doivent être posé, la demoiselle protégera à jamais cette famille pour laquelle elle se bat.
— points : 195
— 21.11.18 17:35 —

vive les mariés, vive les fiancés. des acclamations criées en coeur cachant une certaine amertume de la part d’une population qui avait été gentiment convié à festoyer en dehors des murs où se trouvait la royauté. aira fait tâche au milieu de cette jovialité, son regard constamment dirigé sur la moindre exclamation de bonheur qui l’entourait. spectatrice de ses unions proclamées aux yeux de tous, ne cherchant qu’à conclure des alliances simplement politique. visages inconnus qu’elle oubliera avec facilité une fois la nuit tombée. mais dans cette foule d’étranger, un seul fit écho à des souvenirs .. humain sans intérêt faisant pourtant battre le myocarde de sa jumelle qui se tenait à ses côtés. raia souriait de manière à dissimuler la peine qui l’envahissait. certaines tensions s’étaient créées entre les soeurs ces derniers temps, ternissant cette complémentarité qui les caractérisait. un soupire s’échappa d’entre ses lèvres, trahissant à moitié l’intérêt qu’elle porte à ses festivités. elle aurait souhaité que le temps lui appartienne afin de l’accélérer, mais les minutes semblables à des heures ne faisaient que s’éterniser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— etherealki —
Lan Fa
Lan Fa
— etherealki —
infos
more

— Messages : 153
— pseudo : jadisse (jade)
— avatar + © : pia cruz ( tweek & VOCIVUS & siren charms & skate vibe)

— âge : ( vingt-deux ) grains de sablier, une poussière pour les humains déjà montagne pour une grisha. Et pourtant sous ses traits durs et ses cicatrices Lan elle est encore enfant, avec les émotions qui débordent de partout et le regard en désarroi qui demande pourquoi.
— statut civil : ( célibataire ) ( parce qu'elle choisit la liberté, toujours ) - à trop hisser de murs on crée des landes de solitude. Et Lan tout son corps s'enflamme de passion mais c'est encore jamais pour quelque fille ou garçon, la tête trop butée vers d'autres projets et les poings trop sur la défensive. Lan elle dit pas qu'elle a la peur qui dresse des armées autour de son cœur mais que ça le laisse en manque de chaleur. Mais peut-être qu'un jour ça viendra, en son temps
— pouvoirs : Le vent de la liberté qui hurle dans ses poumons, les tempêtes dans ses veines et les orages dans sa tête : tout son sang vibre quand elle utilise ses pouvoirs de ( Squaller ). Cette puissance qui est sienne fait sa fierté, lui fait lever le menton et regarder de haut ceux qui ne sont pas à sa hauteur, et chaque jour de plus où elle doit le cacher ne fait que gronder sa rage plus fort.
— allégeance : ( Elle-même ) Impétueuse et libre comme les bourrasques qu'elle touche du bout des doigts, Lan se dit sans attaches et se refuse de plier le genou pour qui que ce soit. Et c'est leur échine à eux qu'elle fera courber s'il le fait. Mais petite Lan tu ne vois pas que seule tes combats sont bien vains ? au fond de ton cœur c'est ta ( famille ) que tu veux protéger, et pour tous les ( grishas ) que tu veux te soulever
— métier : vagabonde, quand la monnaie vient à manquer elle se fait tantôt chasseuse de primes ou contrebandière, et parfois même lutteuse dans les sous-sols d'auberges douteuses. la criminalité est pas chère payée si c'est pour éviter de retourner se cacher parmi les humains. et elle s'accroche à son idéal de liberté pour oublier que sans attaches elle est perdue, et que se révolter seule c'est comme s'enfermer dans l'impuissance.
— localisation : ( En cavale ), quand son cœur était déboussolé elle a suivi le nord, qu'importe le danger. Et dans le vent glacial des montagnes elle se trouve une force nouvelle, comme revigorée d'être enfin dans son élément. Elle tient pas en place Lan, ya que son cœur et la liberté qui la guident et elle s'est jamais sentie aussi elle. Et c'est vers la ( cour d'automne ) qu'elle s'attarde, mais elle même ne sait pas quand elle lèvera l'encre.
— disponibilité rp : DISPO
— points : 398

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 22.11.18 1:12 —

Longue vie aux fiancés et aux mariés, qu'ils clament, et lan observe avec mépris ce théâtre d'hypocrisie. Longue vie aux fiancés et aux mariés se réjouit la foule qui vaque à ses festivités, sans plus se soucier des malchanceux qui se sont vus lier à vie à quelque inconnu, trop heureux à l'idée de se goinfrer et de festoyer. Elles sont belles, les traditions humaines, qui fêtent l'enchaînement de leurs enfants avec des danses et de l'alcool. Il est beau, l'amour humain, artificiellement  concocté par des professionnelles. Lan est bien heureuse d'être une simple fille du peuple, une grisha à qui on laisse la liberté de choisir avec qui partager sa vie - et tant pis si la solitude en est le prix. Elle aurait presque pu en plaindre les jeunes mariés, si elle avait pu observer leurs mines désemparées, mais elle est ici, au milieu du peuple, à tout un monde d'eux, et ici l'heure est apparemment à la fête.
Ya les lampions qui brillent dans l'obscurité et la chaleur de la foule qui la gagne presque, alors lan se décide à abandonner le confortable retrait dédaigneux pour se plonger dans l'euphorie. Tout droit jusqu'au buffet pour attraper quelques gateaux alléchants, elle hésite pas à bousculer ceux qui font barrage.
Il y a un moement qu'elle n'avait pas vécu la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— etherealki —
Saell Ueno
Saell Ueno
— etherealki —
infos
more

— Messages : 138
— pseudo : shadow
— avatar + © : park jimin @mon pioupiou que je yellow bcp trop.

— âge : vingt trois années de leurre à survivre dans l’hostilité la plus totale à l’égard de ce qu’il représente. bête noire des humains à qui il ne demande qu'à tendre la main.
— statut civil : coeur vacant, qui bat pourtant d’un rythme désarticulé quand le soleil de glace, aeron, se fond entre son battant et la cage thoracique qui le protège.
— pouvoirs : master of elements, il manipule l'air. arme invisible et capricieuse qu'il a appris à discipliner lors de sa formation au sein de la résistance.
— métier : officieusement informateur pour son propre compte, il glane les infos sur tous les fronts : grishas, drüskelles, humains, peu importe leur place dans l’échelle sociale ils y passent tous. officiellement shadow pour la résistance, espion menotté à sa cause.
— points : 378
— 23.11.18 22:29 —

Son sourire se pare d’un rôle qu’il a l’habitude de jouer, celui du garçon qui fait semblant que la Terre continue de tourner dans le bon sens alors que c’est tout le contraire. Y’a qu’à voir Raia au bras de Laszlo et Aira sur le côté qui contient tout ce qui l’oppresse dans ses deux petits poings à la jointure blanchie. Les images devraient être inversées ou alors brûlées, car dans l’état elle lui donne juste l’impression qu’on se fout d’eux, qu’un truc est détraqué. « Comme elle m’a invité, je te la vole quelques secondes. » Il saborde volontairement leur fausse comédie romantique en attirant sa soeur un peu plus près du buffet. « Alors tu penses quoi de cette mascarade ? » Elle semble réfléchir, pour dissiper le doute il se sent obligé de préciser. « Tu sais le concordium… Lazar y participe cette année non ? » Une ombre épaisse voile soudain ses traits. Saell lui agite tout près des lèvres une pâtisserie dont le sommet est couronné de fraises et de crème fouettée dans l’attention de chasser son humeur saturnienne. « C’est ton préféré. » Lan débarque en trombe en le bousculant comme s’il était un tronc indésirable sur sa route. Son pied rencontre du verglas, il perd l’équilibre, se raccroche instinctivement à la première personne qui lui tombe sous la main : le malheureux Isak. Saell s’écroule à hauteur de ses genoux tout en agrippant le col de son frère qui se déchire jusqu’au niveau de son abdomen. Pas le temps de vérifier l’ampleur des dégâts que le benjamin Ueno s’esbigne déjà avec Raia dans sa main et une nouvelle pâtisserie dans l’autre avant que les foudres de son aîné ne s’abattent sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— apprenti scythe —
Isak Ueno
Isak Ueno
— apprenti scythe —
infos
more

— Messages : 75
— pseudo : non(am).
— avatar + © : kim ji soo ((notyourmama))

— âge : (( 26 ans )) à devoir renier ce qu'il est, à chercher une échappatoire, à défier l'autorité paternelle pour se construire une vie à lui et pas dicter par les dires d'une société désordonnée.
— statut civil : (( célibataire )) au palpitant amoché, il a battu un temps pour lui avant de finir à terre, dans la poussière ; papillon qui cherche le réconfort dans d'autres bras, n'importe qui lui conviendra.
— pouvoirs : (( durast )) ses doigts s'accrochent à la matière, la façonnent, la transforment pour lui donner l'apparence qu'il souhaite ; doigts agiles qui s'enlisent, s'approprient les solides à sa guise.
— allégeance : pas destiné à grand chose, cet enfant rebelle qui n'aimait pas suivre aveuglément ; puis maman est morte à cause d'un humain, son petit cœur meurtri à suivis les ordres de son père et les pas de son frère dans la (( résistance )).
— métier : (( forgeron )) au double jeu, le jour travaillant auprès d'humain, le soir pour servir la cause des siens, agissant dans les ombres d'une porte close ; devenu (( apprenti scythe )) pour protéger son clan et assouvir un besoin de vengeance presque viscéral ; détruire la menace en son cœur et l'empoigner jusqu'à l'étouffer.
— points : 246
— 23.11.18 23:01 —

Dire que ça l’emmerde d’être là, ce serait un euphémisme. Il a juste pas les mots pour exprimer la réelle exaspération qu’il peine à dissimuler sur ses traits anguleux. Le coin de sa bouche s’étire à peine pour saluer les quelques passants qui le reconnaissent ou lui accordent un signe de la tête courtois mais Isak, il a jamais su faire semblant, surtout quand ça l'ennuie au plus profondément et met sa patience à rude épreuve. Il préférerait sûrement être ailleurs, même à l’entraînement mais c’est jour de fête, même pour eux alors le voilà, à maugréer à chaque expiration. Le seul avantage qu’il y voyait, à festoyer comme s’il en avait quelque chose à faire de ce qui se rendait la foule ivre de liesse, c’était la nourriture et les quelques verres qu’il avait pu subtiliser habilement avant de les tendre à son frère ainé (@Kane Ueno). Le but c’était de profiter, pas de créer une scène. Mais c’était sans compter sur l’incroyable adresse de son petit frère (@Saell Ueno) qui se rétame à ses pieds, entraînant dans sa chute son haut devenu lambeaux. Pas le temps de le rattraper qu’il avait filé comme le vent et c’est les dents serrées qu'il cache désormais sa peau découverte. Ce serait si simple de rafistoler les dégâts causés, quelques secondes suffiraient mais avec tout ce monde, impossible d’utiliser son don. Alors tant pis qu’il se dit, faible haussement d’épaules qui le conduise à nouveau près du buffet, s’enivrant de la première pâtisserie qu’il arrivera à voler avant que @Lan Fa ne les engloutisse toutes. « Calme toi espèce de goinfre, tu vas finir par t'étouffer » qu’il dit en lui subtilisant le gâteau entre ses doigts, reposant désormais en miettes dans sa bouche. En gardant à l’œil la tignasse de Saell et du reste de sa fratrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— apprenti scythe —
Kane Ueno
Kane Ueno
— apprenti scythe —
infos
more

— Messages : 34
— pseudo : maybedumbmaybewise
— avatar + © : Park Bo Gum © faust (ava) + siren charms (sign) + BUKOWSKANK (icons)

— âge : Vingt-huit ans à devoir se fondre dans la masse sans se faire attraper. Presque la trentaine à se faire passer pour un représentant d’une race qu’il a appris à mépriser pour ne plus la craindre.
— statut civil : Célibataire blasé, peu intéressé par les histoires d’amour qui ne risqueraient qu’attirer que plus de danger. Et pourtant son cœur glacé aspire à plus de chaleur mais la raison finit toujours par l’emporter.
— pouvoirs : Inferni, invocateur d’un feu qu’il se doit de garder secret mais qui brûle de pouvoir enfin exploser au grand jour.
— allégeance : Vingt-huit ans à devoir se fondre dans la masse sans se faire attraper. Presque la trentaine à se faire passer pour un représentant d’une race qu’il a appris à mépriser pour ne plus la craindre.
— métier : Espion pour la résistance, apprenti Scythe infiltré, futur glaneur frôlant sans cesse le danger. Comédien aux aguets, partagé entre ses allégeances et les différents rôles qu’il a décidé d’endosser.
— points : 187
— 24.11.18 1:26 —

Le seul plaisir que Kane tirait de sa présence aux festivités était de pouvoir retrouver sa fratrie au complet. Le reste était secondaire même si les verres qu’Isak s’amusait à lui glisser de temps à autre contribuaient à son inhabituelle bonne humeur. Parce qu’il avait beau rester sérieux le Grisha, son demi-sourire en coin chaque fois qu’il parcourait l’assistance pour garder un œil sur sa famille était plus fort que lui. Alors il se surprend à sourire, vraiment, de toutes ses dents, quand Raia et Saell cèdent aux appels de la gourmandise. C’est même un rire qu’il étouffe quand le dernier chute et dénude à moitié Isak. Mais son frère se relève, comme il le fait toujours, pour continuer sa vie comme si de rien n’était. Alors Kane détourne son attention de ses cadets pour la river toute entière sur Aira. Il pose une main sur son épaule, lâche un soupir exagéré avant de la serrer avec tendresse. Il s’appuie peut-être un peu trop contre elle, prenant ses aises pour ne pas laisser son esprit divaguer, pour essayer de l’embêter, attirer une remarque piquante qui l’occuperait. La Drüskelle avait trouvé chaussure à son pied et l’Inferni ne souhaitait tout simplement pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— corporalki —
Laszlo Araya
Laszlo Araya
— corporalki —
infos
more

— Messages : 68
— pseudo : fayrell (flo)
— avatar + © : nam joo hyuk + ailahoz

— âge : il y a (( 23 ANS )) que l'enfant foule le sol. respire un air corrompu et dangereux pour les gens de son espèce. des années à survivre, à mentir, à faire de sa vie et de ses origines un mystère à ne pas divulguer.
— statut civil : le cœur privé des battements qui survivent pour elle, l'avenir prisonnier par une alliance non désirée. (( FIANCÉ )) à raia l'affectionnée mais amoureux de aira l'illusionnée.
— pouvoirs : (( HEALER )) l'ironie du sort ; que l'être impur d'une union interdite puisse ainsi soigner les maux du monde. si peu d'importance pour le bâtard de la famille noble, mais tellement précieux pour l'intégralité de sa race.
— allégeance : il n'y avait que son père, à qui le brun se pliait. qu'une cause ; être la fierté de son géniteur. un lien fort et une admiration sans borne qui l'aura naturellement poussé à rejoindre la (( RÉSISTANCE )) pour qui le bâtard donnerait sa vie à présent.
— métier : longtemps inutile, le fils bâtard n'était pas le premier choix qui s'imposait. ne serait-ce que pour un travail lambda ou la cause qu'il soutient. jusqu'à ce qu'il parle, se décide à ne pas seulement être l'enfant caché, passant par un entrainement intensif, à des idées révolutionnaires. si la voie des shadows l'avait fortement tenté par le passé, c'est en tant que (( BRAINS )) qu'il s'est révélé.
— localisation : longtemps dissimulé par une frontière afin de côtoyer son père malgré son sang mêlé, laszlo a été contraint de démanger à l'âge de dix ans, pour rejoindre les ueno à (( H'RINDY )). si sa sécurité était en jeu, il regrette à forte raison ce départ et l'éloignement engendré envers son paternel. pourtant il n'échangerait pour rien au monde les années passées auprès de ceux qui constituent sa deuxième famille.
— disponibilité rp : Disponible pour rp
— points : 229
— 26.11.18 11:32 —

Ëtre ici n'était pas signe de festivité pour le bâtard en danger. Ayant toujours été tenu à l'écart de la noblesse pour des raisons plus qu'évidentes, il n'avait pourtant pas eu le cœur à laisser @Raia Ueno aller seule à la fête ((bien que la famille était là au complet)). Traînant des pieds, en contact constant avec la fiancée. Mal à l'aise face aux cris, face au thème même de l’événement. Son futur mariage décidé il y a peu, conte l'avis des deux concernés aux cœurs déjà pris. Laissant s'éloigner la poupée avec son frère, qu'il salua d'un signe de tête quand il s'éloignait avec Raia. Si ses yeux suivaient un instant les deux, son regard dériva bien rapidement sur le reste de la famille, à la recherche de l'être aimé. Bien qu'il n'oserait probablement pas s'en approcher, ni lui parler, peur des représailles. S'il tenait à faire gaffe, son attention s'attardait probablement trop sur @Aira Ueno qu'il aurait désiré prendre dans ses bras à la place de kane sans modération. Pour néanmoins éviter de rester pendu à s chevelure, le plus jeune s'approcha à son tour du buffet, mains dans les poches et démarche lasse. Près de @Isak Ueno « tu aurais pu me prévenir que Aira serait là au final, je ne sais plus où me foutre. » murmure qui ressemble plus à une plainte que Raia aurait pu recevoir également, Laszlo avait toujours un mal fou à trouver un comportement stable face à l'ancienne amante. Qui, d'elle-même, les avait fait s'éloigner. Il aurait dû se douter qu'elle serait présente, vu que les Ueno étaient au complet, mais le garçon n'ignorait pas la haine pour les humains que la brune éprouvait. Il avait espéré, fébrilement, qu'elle ne viendrait pas ; non prêt à l'affronter, à présent qu'on l'avait fiancé à sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— corporalki —
The watching eye
The watching eye
— corporalki —
infos
more

— Messages : 295
— pseudo : PERSONNE.
— avatar + © : N'IMPORTE QUI.

— âge : je suis immortel, plus sage que quiconque, l'âme à craindre.
— statut civil : tout à fait seul.
— pouvoirs : celui de tout voir, absolument tout, aucun secret ne peut m'être caché.
— allégeance : neutre, je regarde l'humanité se détruire, un petit sourire aux lèvres.
— métier : celui de superviser.
— points : 828

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 02.12.18 16:48 —


— intervention du pnj
saison 1, épisode 1, event 3
Vive les mariés, vive les fiancés. Les vivats se répercutent dans les rues, inlassables. Insatiables. Ce n’est pas tant les fiançailles et épousailles nobles qui enchantent les habitants de la capitale, mais l’occasion de célébrer quelque chose - n’importe quoi. Sortir de la routine quotidienne et libérer les tensions. Une excuse pour oublier qu’il y avait un avant et qu’il y aurait immanquablement un lendemain. Moment hors du temps où l’alcool invite à la désinhibition et la musique à s’abandonner. Mais plus la soirée avance, moins les cris se font joyeux. Le trouble monte et gronde. Peu à peu on entend des murmures. « Grishas, y’a des grishas parmi nous. » La panique et la colère s’empare du plus grand nombre ; les éclats d’allégresse deviennent rapidement tumultes de chaos - envie de sang - et la paranoïa envahit les coeur. On commence tout doucement à se montrer du doigt, l’alcool aidant à délier les langues.  « C’est un grisha, je l’ai vu. » Puis brusquement une première explosion a lieu. Un grisha inferni acculé a paniqué et blessé toutes les personnes se trouvant dans un rayon de moins de deux mètres de lui. Mais il n’a pas le temps de se défendre une nouvelle fois : un poignard anonyme siffle et l’abat dans le dos entre les deux omoplates. La folie s’empare un peu plus des coeurs et l’anarchie prend possession des rues. De plus en plus de personnes se voient accusées - à tord ou à raison - de n’pas être humains. @Lan Fa se retrouve d’ailleurs en mauvaise posture, lourdement blessée à l’épaule et encerclée par un groupuscule en colère. Certains grishas cachés, dans le but de sauver leur propre peau, n’hésitent pas à lancer des accusations au hasard avant qu’on ne pense à les accuser eux. Oubliée la nuit de festivités, place à la sauvagerie grisha humaine.
explications
- Les festivités tournent vite au cauchemar. L'alcool, la peur et les accusations ne font qu'empirer la situation de minute en minute. Tout le monde voit des Grisha partout. Certains en profitent même pour accuser certains humains afin de se débarrasser d'eux.
- Les Grisha doivent fuir au plus vite. A eux de décider s'ils imitent les humains en lançant des accusations ou s'ils font profil bas pour s'en sortir.
- N’oubliez pas que le but de cet event est de faire avancer l’intrigue, alors nous vous demandons s’il vous plaît de ne pas écrire de trop longs postes (450 mots maximum I love you
- Et surtout le plus important, amusez-vous et n'hésitez pas à solliciter le staff en cas d'interrogation I love you On se fera un plaisir de vous répondre I love you
AND NOW I RISE - 2018

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
infos
more

— —

Revenir en haut Aller en bas
 
INTRIGUE, EPISODE 1, EVENT 3 - til death do us part.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event Djaul]
» Raider vs Venom (Death come from the sky!!!)
» MTGO Sealed Premier event.
» [event]La Famakna souffle sa première bougie
» [SMC - peinture]Death Guard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AND NOW I RISE :: — THORMAR — :: NORTH POLE :: THE ICE COURT-
Sauter vers: