AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
OUVERTURE DE ANIR
Le forum ouvre officiellement ses portes, vous êtes tous les bienvenues à vous joindre à l'aventure.
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 
sound of silence. (cissa)
Aller en bas 

— newbie —
avatar
Cissa Leanne
— newbie —
infos
more

— Messages : 5
— pseudo : .
— avatar + © : jenna coleman (dandelion).

— âge : t'en as toujours trop vu. trop fait. ça fait trente-et-un ans que tu bouffes la poussière. ça fait trente-et-un ans que tu subis le monde. t'as jamais rien demandé toi. t'es née comme ça. presque par caprice. t'as passé trente-et-un ans à te demander pourquoi.
— statut civil : un oiseau de liberté. c'est ce que t'as toujours été. sans aucune attache tu te vois pas ailleurs. parce que toi t'as besoin de sentir le vent de la liberté. de la sentir jusque dans ta chair et embrasser chacune de tes veines. c'est bien plus fort que toi. alors oui. t'as aimé. mais pas assez pour rester. pas assez pour être celle qui reste.
— pouvoirs : tout en toi transpire le calme. pourtant bien au fond se déchaîne la plus violente des tempêtes. le plus violent des incendies. de ceux qui parfois, te font perdre la maîtrise. t'es la seule constance dans l'équation. ta seule ancre. dans un pouvoir si aléatoire. le feu. quelle merveille entre tes doigts. quelle supplice entre tes crocs. un pouvoir si doux et pourtant si violent. une dualité qui te colle à la peau. une dualité qui te recoupe.
— allégeance : une fidélité qui ne revient qu'à toi-même. fidèle d'abord à toi-même et à tes convictions. peut être fidèle éphémère des révoltés. compatriote de coeur d'une liberté qu'elle n'aura jamais complètement. si t'es encore là c'est pour tout ce qu'ils te proposent. pour tout ce que t'aurais jamais pu avoir sans eux.
— métier : doigts de fée. petite main invisible. c'est tout ce qui la résume. grande fierté pourtant. elle met au service son don d'embellir. elle aime ça. surtout que ça l'aide. à glaner des informations par exemple. une simple employée d'une modeste boutique de couture.
— points : 30
— 10.11.18 18:41 —


— (nar)cissa leanne
What do you do when you want to talk to people who left ? All the ghosts of the ones who hurt you and pretended you don’t exist. I want to spill my heart out to you and tell you how much you hurt me and broke me. I just want to scream and cry asking why you left and why you want nothing to do with me anymore when I tried my best.
PRENOM, NOM - une douceur dans l'âme. la tête pleine de rêve. c'est tout ce que ça t'évoque. une époque révolue. bien loin des années qui s'écoulent à présent. narcissa. c'est si loin. comme une caresse sur ton coeur. c'est ta mère qui avait choisi ton prénom. auquel tu t'attaches comme tu peux. c'est le seul vestige de leur passage sur cette terre. toi. alors tu chéris le peu qu'il te reste. comme ton nom de famille. leanne. t'aurais du t'en douter. l'hiver est tombé. parce que ça n'a été que ça ta vie. un éternel hiver qui t'a glacé les membres. qui t'a pétrifié des années durant. telle la petite fille que t'es encore. mais t'y peux rien. tellement rien. c'est ça le pire. l'hiver est tombée sans que t'y puisses grand chose. pourtant t'as été aimé. oh que oui. tes parents, ils t'ont aimé. comme jamais. ta mère, elle t'aima. oh que oui. aima. emma. un prénom au passé. comme tout au final. excepté le trou béant dans ta poitrine que tu peines à combler.. AGE - les traits parfois encore enfantins. mais la maturité dans le regard. t'en as toujours trop vu. trop fait. ça fait trente-et-un ans que tu bouffes la poussière. ça fait trente-et-un ans que tu subis le monde. t'as jamais rien demandé toi. t'es née comme ça. presque par caprice. t'as passé trente-et-un ans à te demander pourquoi. à en vouloir au monde entier. à blâmer le dieu et à séduire satan. pourtant. ça t'as rien apporté. t'es toujours là. avec tes questions brisées entre les mains. et ça continue encore. la roue tourne. et tu peux rien faire pour l'arrêter. t'as beau hurler. personne t'entend. alors ça tourne toujours. malgré toi. DATE ET LIEU DE NAISSANCE - une existence effacée. une petite fille enterrée trop tôt. consumée par toutes les flammes. pourtant t'es bien là. après toutes ses années, à te défendre contre une vie qui t'encercle, qui t'étrangle. t'en as là dessus. depuis le premier jour, depuis la première seconde où tu t'as ouvert grand les yeux un certain quatorze février. t'as jamais rien lâché. sauf peut être ta ville de naissance. quelques part à dawn court. celle où tes premières années semblent si lointaines. comme un rêve inaccessible. t'as fini par l'oublier cette région. face à toutes les années suivantes. celles où t'as du survivre par toi-même. celle où t'as du te débattre contre tout et n'importe quoi. même toi même. c'est tout.  STATUT - un oiseau de liberté. c'est ce que t'as toujours été. sans aucune attache tu te vois pas ailleurs. parce que toi t'as besoin de sentir le vent de la liberté. de la sentir jusque dans ta chair et embrasser chacune de tes veines. c'est bien plus fort que toi. alors oui. t'as aimé. mais pas assez pour rester. pas assez pour être celle qui reste. t'as toujours fini par partir au petit matin. pour embrasser de nouveaux draps le soir même. t'aimes trop cette vie d'oiseau déployant ces ailes. ton coeur il est pas prêt à aimer entièrement. c'est pas pour toi. c'est ce que tu te répètes à chaque fois. et pis quoi ? sans doute un vestige de ton enfance. à trop voir des cœurs brisés, t'as fini par avoir le tien éclaté malgré toi. des pièces que t'arrives plus à assembler ensemble. alors t'as fini par prendre par des petits bouts seulement. simplement. METIER - doigts de fée. petite main invisible. c'est tout ce qui la résume. grande fierté pourtant. elle met au service son don d'embellir. elle aime ça. surtout que ça l'aide. à glaner des informations par exemple. une simple employée d'une modeste boutique de couture. que nenni. les femmes sont beaucoup plus bavardes entre elles. personne ne se méfie des petites mains. de ceux qui sont au service des autres. ils ont comme un silence de tradition. s'il savait. parce que toi tu laisses traîner tes oreilles un peu partout. tu ne dis rien. tu couds quitte à te piquer le doigt. tu plies les tissus quitte à t'emmêler. mais tu es bien là. t'entends. et tu retiens. c'est ça le plus important. oh que oui. POUVOIR - la hargne dans tes cheveux. la légèreté de ton corps. la flamme de ton regard. tout en toi transpire le calme. pourtant bien au fond se déchaîne la plus violente des tempêtes. le plus violent des incendies. de ceux qui parfois, te font perdre la maîtrise. t'es la seule constance dans l'équation. ta seule ancre. dans un pouvoir si aléatoire. le feu. quelle merveille entre tes doigts. quelle supplice entre tes crocs. un pouvoir si doux et pourtant si violent. une dualité qui te colle à la peau. une dualité qui te recoupe. ALLEGEANCE - une fidélité qui ne revient qu'à toi-même.  fidèle d'abord à toi-même et à tes convictions. peut être fidèle éphémère des révoltés. compatriote de coeur d'une liberté qu'elle n'aura jamais complètement. si t'es encore là c'est pour tout ce qu'ils te proposent. pour tout ce que t'aurais jamais pu avoir sans eux. c'est sans doute égoïste. voire hypocrite. mais après tout chacun trouve son compte. mais jusqu'à quand. LIEU DE LOCALISATION - quelques part entre deux rayons dans une petite boutique ou bien au qg, à se cacher comme bon nombre de ses compères. CREDITS ET AVATARS - jenna coleman. @dandelion.
CARACTERE - entêtée, déterminée, enragée, honnête, curieuse, invisible, discrète, talentueuse, perfectionniste etc.
— WHO ARE YOU REALLY? —
QUESTION 1 - QUEL EST LE POINT DE VUE DE VOTRE PERSONNAGE SUR LA RESISTANCE GRISHA ? un bon point de vue. parce qu'au final t'en fais partie. c'était pas réellement prévu. tu t'es toujours débrouillée toute seule. t'avais pas besoin de t'aliéner à d'autres. pourtant ils ont su te parler. t'apprivoiser presque. alors t'as fini par te laisser faire. par faire partie d'un groupe malgré toi. c'était tout nouveau. et si étrange. des réminiscences de liens que t'avais fini par oublier à construire. mais, tu t'y étais faite finalement. ils te parlaient de leurs rêves, de la liberté bientôt à leur portée. c'était si beau dans leur bouche. t'as fini par y croire toi-même presque malgré toi.

QUESTION 2 - COMMENT VIT VOTRE PERSONNAGE SA CONDITION DE GRISHA ? t'as jamais eu honte de ce que t'étais. jamais. tes parents t'avaient appris à être fière de ce que t'étais. t'as toujours suivi leurs conseils. leur mort n'a été qu'un argument de plus à ta revendication. pourquoi en avoir honte ? parce qu'ils étaient des monstres ? des choses qui n'auraient pas du exister ? ta condition révulse les autres. toi ça te révolte. qu'est-ce que t'as fait au final ? juste exister. alors t'es fière de tes origines rien que pour les narguer. mais c'est vrai que parfois c'est dur. tu te dis qu'autrement, ça aurait été plus simple. peut être que tes parents seraient encore là. peut-être. avec des si on pourrait refaire un monde. et t'aimerais tellement ça...

QUESTION 3 - COMMENT SE POSITIONNE VOTRE PERSONNAGE PAR RAPPORT A LA PURETÉ DES GRISHA ? en vérité, tu t'en fiches. toi tes parents, c'était deux sangs purs. tu détestes cette expression mais c'était bien ce qu'ils étaient. tu l'es tout autant. mais tu t'en fiches. tu proclames que chacun fait ce qu'il veut. que si l'amour -sentiment que tu sembles pourtant avoir déserté- était là, pourquoi se priver ? et si un enfant naissait, impur comme ils disent, et bien tant mieux. tu t'en fiches pas mal de ces différences. tu voudrais seulement avoir la paix. la liberté totale. tout simplement.
ANECDOTE 1 - période déchue. période lointaine. pourtant elle te revient souvent en mémoire. même si les souvenirs commencent à s'effacer. t'essayes de t'y accrocher. de ne pas les laisser partir. ça te fait trop mal. parce qu'avant la déchéance de ta vie. t'aurais pu avoir un semblant de bonheur. t'as été heureuse. avec des parents aimants. certes désargentés et infortunés. mais aimants. c'était le plus important pour toi. l'amour. ça a beaucoup changé depuis. c'est clair. à croire que les flammes de l'incendie ont aussi cassé ton propre coeur. ANECDOTE 2 - c'est ça qu'a tout détruit. les flammes. celles qui ont commencé à dévorer le rez-de-chaussée de ta maison familiale a fini par ravager ta propre vie. c'est de là que tout est parti. avant t'avais presque tout. après son passage fumant, il te restait plus rien. pas de toit. pas de parents. juste toi-même. toi la petite fille effrayée et sans défense. t'étais perdue sans aucun endroit où aller. la rue, ça t'a fait tourner la tête. ça t'as presque enlevé ton innocence. tu les entends encore parfois dans tes mauvais rêves. ces cris. ces bottes d'hommes. parce que t'as tout vu. t'as vu ton père succombait sous les coups. t'as vu ta mère suppliait. mais jamais de pitié. pas pour vous. les monstres. c'est ce qu'ils répétaient. et ils riaient. oh que oui. t'aimerais tellement leur arracher. toi tu t'étais cachée. t'as juste eu le temps de t'enfuir avant que les flammes ne te consument. pourtant elles t'ont bien consumée de l'intérieur. n'y restant que la haine pure. de celle qui empoisonne et fait tourné la tête. parce que t'en es presque devenue folle. folle de rage. toi, petite fille perdue et sans moyen. sans doute maudite rien qu'avec ton sang. mais t'as fini par la voir l'étincelle. toute petite mais bien brillante. celle de l'espoir. ANECDOTE 3 - ce couple : enfin c'est ce que t'as cru. parce que c'était ce couple et leur enfant autant âgé que toi. si brillants de loin. si chatoyants. t'as cru à ton salut quand ils sont allés vers toi. t'as cru que t'allais enfin partir. oui. t'es bien partie. mais pas si loin que ça. parce que tout ce que t'avais vu, c'était rien. que du toc. des apparences bien trompeuses. ceux qui t'ont recueilli étaient des imposteurs. aspirant à un statut qu'ils ne pourraient jamais avoir. de l'argent, ils en avaient pas tant que ça. ils étaient comme elle. des rêveurs cassés. alors toi, la gamine que t'étais t'y a cru jusqu'au bout. t'as cru qu'ils allaient t'aimer, qu'ils allaient te donner un toit et de l'affection malgré leur état désargenté. quelle naïveté. l'amour ne coûte rien. c'est bien connu. mais c'était bien trop pour eux. tu n'étais rien pour eux. qu'une vermine qui récurait leur parquet. t'étais leur seul moyen d'aspirer à une vie plus haute. ils voulaient des esclaves. du personnel qu'ils disaient. parce que c'était illégal sinon. et c'était trop cher pour eux. sauf toi. toi tu demandais rien. alors ils t'ont vite fait passer pour une rien. te faisant presque oublier tes propres capacités. non. jusqu'à ton existence propre. pauvre de toi. ANECDOTE 4 - t'as fini par grandir. c'est sans doute ta plus grande malédiction. les années ont eu un effet si bénéfique sur ton corps. peut être trop. de tes rondeurs enfantins ont émergés des courbes voluptueuses. un regard à en damner les anges. des lèvres qu'on crève presque de ne pouvoir embrasser. une chevelure qu'on voudrait caresser pour l'éternité. c'était ce que t'étais devenue. une belle fille. et le fils de la maison avait fini par le remarquer lui aussi. parce qu'il avait aussi grandi. parce qu'il avait aussi changé. pas forcément en bien. mais il t'avait vue lui. il t'a observée lui. alors il a commencé à venir vers toi. te glissant des mots. parfois des gestes que tu tentais de repousser. t'essayes d'oublier la seconde d'après. mais il y a eu la fois de trop. il a tenté de t'embrasser. toi t'avais envie de mourir. t'a tenté de te débattre. mais c'est qu'il avait une poigne lui. mais t'as tenu bon. ton dégoût t'a fait te transformer. parce que t'étais en danger. parce que tu savais pas comment ça allait se finir cette histoire. alors tu l'as senti. ce feu sur ta peau. celle-là même qui l'a fait lâché. enfin. la mère t'a de suite blâmé. t'as eu tout sur le dos. comme toujours. alors retour à la case départ. t'as eu à peine dix minutes pour rassembler tes maigres affaires et partir. encore une fois tu te retrouvais face à toi-même. mais c'était différent aujourd'hui. t'étais bien plus forte qu'hier. ANECDOTE 5 - t'avais besoin d'un nouveau départ. de t'éloigner de cette ville de malheur. tu la blâmais pour tout ce qu'il t'était arrivée. t'aurais du partir bien avant. tu l'avais senti bien plus tôt. mais t'as toujours eu peur. peur de quoi ? t'en savais trop rien. mais elle t'avait enserré les tripes à t'en pétrifier. mais pas cette fois. tu découvrais pour la première fois une liberté totale. sans maître. sans règle. t'étais maître de ton propre destin. et t'adorais ça. oh que oui. alors t'as fini par porter ton choix sur une autre ville. tu sais pas pourquoi. sans doute parce que tu pensais qu'elle t'offrirait bien plus qu'autre chose. et pis faut dire que du moment que c'était en dehors d'ici ça t'allait. à croire que ta propre région te donnait à présent presque de l'urticaire. les mauvais souvenirs s'accumulaient bien trop là-bas au final. c'était une nouvelle vie. fallait pas te louper. pas encore une fois. ANECDOTE 6 - pourtant on peut dire que les premières temps ça ne fut pas la joie. si la liberté était une notion si enivrante. c'était comme si tu revenais encore à la case départ. alors, presque par un pur hasard, t'as commencé à écouter par-ci par-là. la grande ville était une chose nouvelle pour toi. t'as toujours eu ce don presque divin de te faire toute petite. de te fondre dans la masse sans qu'on ne puisse te remarquer. c'est ce qu'on t'avait toujours appris. alors t'as commencé à entendre des choses. des informations précieuses. plus ou moins. ANECDOTE 7 - t'étais cette ombre grossissante. celle qui grossit sans que tu t'en rendes compte toi-même. parce que tu n'étais rien toi. qu'un courant d'air qu'ils ne pourraient jamais attraper. après tout tu mettais tout en oeuvre pour n'être qu’inaccessible. t'avais toujours su te faire discrète. mais là était ton apogée. faux noms. masques. tu employais tout pour n'être pas découverte. c'est presque devenu un jeu pour toi. une chose presque naturelle qui t'amusait et te donnait enfin un but. ta liberté. c'était tout ce que t'avais recherché au final. seulement vivre au fond. ANECDOTE 8 - t'as eu beaucoup de chance. parce que t'es bien partie de rien. t'avais été rien. pendant longtemps. esclave d'un monde qui voulait à peine de toi. tu t'es accrochée. t'as fait comme t'as pu. t'étais douée. et ils ont fini par s'en rendre compte. eux. ceux qui ont fini par te trouver. la résistance. parce que c'est pas toi qui es allée les voir. t'aurais pu. t'aurais du sans doute. mais t'avais sans doute peur peur de devenir l'instrument d'un but illusoire. d'une cause pourtant si noble mais si désespérée. mais peut être que t'as fini par le devenir, cette folle. celle qui prie les causes misérables. grâce à eux. parce qu'ils t'ont fini par t'y faire croire. à ce but que tu crois toucher presque de tes mains. l'espoir d'une liberté pleinement retrouvée. une vengeance contre la mort de tes parents. enfin. c'est comme ça que t'es devenue l'une de leurs informations. une shallow. si avant tu savais récupérer des informations pour ta propre survie, il n'était pas plus compliqué pour toi de le faire pour une noble cause que celle qu'ils défendaient tous. ANECDOTE 9 - pourtant peu de personnes connaissent réellement ton activité. l'ombre n'a pas de nom. ni de visage. alors fallait bien trouver un truc. un truc crédible. parce que tu pouvais pas passer toutes tes saintes journées à arpenter les rues. surtout vu ton statut. tu savais te cacher. mais t'étais pas non plus magicienne. alors l'idée vint presque naturellement dans ta tête. t'avais toujours eu des doigts de fée. et t'as toujours eu ce don de créer presque malgré toi. alors c'était une évidence. oh ça ne payait pas de mine. une petite boutique à peine visible dans l'angle d'une rue. mais ça passait quand même par chez toi. peut être parce qu'on avait fini par vanter la dextérité de tes doigts. faut dire que c'était parfait pour toi. souvent, les femmes délient beaucoup plus leurs langues qu'il n'y parait. alors toi quand tu t'affaires à repriser leur robe ou à leur faire essayer un nouveau tissu, tu les écoutes. t'es cette petite main visible. les femmes sont bien plus intelligentes que les hommes pensaient. et il y avait beau avoir des décorations à chaque bras de marié, elles n'en étaient pas moins des poupées immobiles. et t'as su l'exploiter avec doigté. ANECDOTE 10 - le coeur en liberté. c'est tout ce qu'il reste de toi au final. t'es pas plus que ça sous ta cape. t'as jamais été faite pour n'être qu'à un homme. ou même à une femme. peut importe. t'es bien trop légère pour tout ça. toi tu préfères l'aventure. te prélasser chaque soir dans d'autres bras. les attaches ça te terrifie. ça signifie beaucoup trop pour toi. ce n'est pas pour toi. c'est bien loin de ce que tu es. c'est trop encombrant. mais tu te mens à toi-même. c'est pas ça la vraie raison. c'est parce que ça fait mal. blessure d'enfance jamais complètement refermée. la vie de famille t'a fait un trait dessus dès que t'es sortie des flammes. tu ne seras jamais l'épouse de quelqu'un. cette personne si assagie et dévouée à ses enfants. cette personne n'est pas en adéquation avec ce que tu es. t'es bien trop attachée à ta liberté au final. tu te fiches pas mal des convenances ou encore des mentalités. tu sais ce que tu vaux. t'as pas besoin d'un diktat. alors tu voles de lits en lits. ne t'arrêtant jamais. ou presque.
— WHAT ABOUT THE REAL you? —
PSEUDO - . AGE - vingt-et-un ans. PAYS - france. COMMENT AS-TU DECOUVERT LE FORUM? - bazzart. AVIS SUR LE FORUM - tout beau, tout propre. LE GIF QUI REPRESENTE LE MIEUX TON PERSONNAGE -
Spoiler:
 
AND NOW I RISE - 2018



Dernière édition par Cissa Leanne le 11.11.18 22:54, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— newbie —
avatar
Cissa Leanne
— newbie —
infos
more

— Messages : 5
— pseudo : .
— avatar + © : jenna coleman (dandelion).

— âge : t'en as toujours trop vu. trop fait. ça fait trente-et-un ans que tu bouffes la poussière. ça fait trente-et-un ans que tu subis le monde. t'as jamais rien demandé toi. t'es née comme ça. presque par caprice. t'as passé trente-et-un ans à te demander pourquoi.
— statut civil : un oiseau de liberté. c'est ce que t'as toujours été. sans aucune attache tu te vois pas ailleurs. parce que toi t'as besoin de sentir le vent de la liberté. de la sentir jusque dans ta chair et embrasser chacune de tes veines. c'est bien plus fort que toi. alors oui. t'as aimé. mais pas assez pour rester. pas assez pour être celle qui reste.
— pouvoirs : tout en toi transpire le calme. pourtant bien au fond se déchaîne la plus violente des tempêtes. le plus violent des incendies. de ceux qui parfois, te font perdre la maîtrise. t'es la seule constance dans l'équation. ta seule ancre. dans un pouvoir si aléatoire. le feu. quelle merveille entre tes doigts. quelle supplice entre tes crocs. un pouvoir si doux et pourtant si violent. une dualité qui te colle à la peau. une dualité qui te recoupe.
— allégeance : une fidélité qui ne revient qu'à toi-même. fidèle d'abord à toi-même et à tes convictions. peut être fidèle éphémère des révoltés. compatriote de coeur d'une liberté qu'elle n'aura jamais complètement. si t'es encore là c'est pour tout ce qu'ils te proposent. pour tout ce que t'aurais jamais pu avoir sans eux.
— métier : doigts de fée. petite main invisible. c'est tout ce qui la résume. grande fierté pourtant. elle met au service son don d'embellir. elle aime ça. surtout que ça l'aide. à glaner des informations par exemple. une simple employée d'une modeste boutique de couture.
— points : 30
— 10.11.18 18:41 —


— always remember us this way
Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.

•• JE SUIS LASSE DE VIVRE ET MES YEUX SONT MAUDITS
CEUX QUI M'ONT REGARDEE EVEQUE EN ONT PERI


Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.


•• MES YEUX CE SONT DES FLAMMES ET NON DES PIERRERIES
JETEZ JETEZ AUX FLAMMES CETTE SORCELLERIE

Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.


•• JE FLAMBE DANS CES FLAMMES Ô BELLE LORELEY
QU'UN AUTRE TE CONDAMNE TU M'AS ENSORCELE


Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.


•• EVEQUE VOUS RIEZ PRIEZ PLUTÔT POUR MOI LA VIERGE
FAITES-MOI DONC MOURIR ET QUE DIEU VOUS PROTEGE

Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you. Feeling used. But I'm still missing you. And I can't see the end of this. Just wanna feel your kiss against my lips. And now all this time is passing by. But I still can't seem to tell you why. It hurts me every time I see you, realize how much I need you.
maison - agression - amour - mort
AND NOW I RISE - 2018



Dernière édition par Cissa Leanne le 12.11.18 0:16, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— spoilt and rotten —
avatar
Paradis Virmund
— spoilt and rotten —
infos
more

— Messages : 61
— pseudo : MΛ☾ΛЯON (ou Macaron).
— avatar + © : Matthew Bell + © dandelion

— âge : ( 2 3 a n n é e s ) à t'éclipser au creux de tes onirismes, ta carne fuyarde de ces étendards brandis et de ces sanguinolents conflits à en écorcher à vif les palpitants.
— statut civil : Tes esquisses semblent éphémèrement délaissées des fiançailles, la ( l i b e r t é ) flamboyant au coeur des rutilantes racines alimentant ton essence quand bien même ton myocarde se rompt passionnellement envers une existence masculine. idylle interdite qui l'effrite de douloureuses acrimonies.
— allégeance : Ta loyauté est incapable de s'enticher d'un camp, la ( n e u t r a l i t é ) embrasant tes idéaux crépitants d'espoir pacifiste, le retour de la paix incendiant tes désirs.
— métier : Ancien ( g e m m o l o g u e ) reconverti en ( p e i n t r e ) spécialisé en portraits & natures mortes, les attentes familiales si essoufflantes asphyxiées de tes talents artistiques entremêlés de rêveries ornementées d'idéalisme.
— localisation : Tes élans suintants d'une candide curiosité forgent tes innombrables escapades à travers le monde. ( v o y a g e u r ) qui se complaît souvent à travers les découvertes de royaumes inconnus dissimulés parmi les courts.
— disponibilité rp : 0/2 ( i n d i s p o n i b l e )
— points : 207

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 10.11.18 19:51 —

C'est viiiiide Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— junior scythe —
avatar
Scythe Chopin
— junior scythe —
infos
more

— Messages : 164
— pseudo : ICE AND FIRE. AKA MANON.
— avatar + © : NOAH CENTINEO. (AV/@ODISTOLE)

— âge : ((VINGT-TROIS ANS)) ;; la jeunesse dans les traits, un comportement parfois encore juvénile, ervin n'est qu'âgé de vingt-trois ans, et pourtant il a déjà la Mort dans les yeux. terriblement infatué avec le glanage que son métier impose, il a à pas même un quart de siècle déjà ôté la vie d'une centaine de personnes ; il n'a pourtant jamais flanché, jamais été choqué, jamais refusé.
— statut civil : ((CELIBATAIRE)) ;; ervin n'a jamais réellement été habile quand il en venait à l'amour, ni à ses relations sociales extérieures. un garçon charmant, souriant en apparences mais terriblement effrayant lorsqu'il venait à montrer son vrai visage. il est célibataire, puisque les commandements scythe le lui imposent, mais il a déjà été amoureux une fois. une seule fois il a osé se plonger dans les yeux d'une nymphe, une seule fois auront suffi, puisqu'il ne voit, ne verra jamais plus qu'elle. tilda, son prénom résonne encore alors qu'il se souvient de la terrible chose qu'il a commise.
— allégeance : ((NOUVEAU ORDRE)) ;;
— métier : ((JUNIOR-SCYTHE)) ;;
— nom de naissance : ((ERVIN VIRMUND)) ;;
— disponibilité rp : (3/4) tilda, regina, ciri, ?.
— points : 524

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 11.11.18 13:35 —

c'est très viDE WSH
mais jenna

je kiffe le pseudo aussi
bienvenue et bon courage pour ta fiche, hâte de voir ce que tu vas faire. I love you


SCYTHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

— newbie —
avatar
Cissa Leanne
— newbie —
infos
more

— Messages : 5
— pseudo : .
— avatar + © : jenna coleman (dandelion).

— âge : t'en as toujours trop vu. trop fait. ça fait trente-et-un ans que tu bouffes la poussière. ça fait trente-et-un ans que tu subis le monde. t'as jamais rien demandé toi. t'es née comme ça. presque par caprice. t'as passé trente-et-un ans à te demander pourquoi.
— statut civil : un oiseau de liberté. c'est ce que t'as toujours été. sans aucune attache tu te vois pas ailleurs. parce que toi t'as besoin de sentir le vent de la liberté. de la sentir jusque dans ta chair et embrasser chacune de tes veines. c'est bien plus fort que toi. alors oui. t'as aimé. mais pas assez pour rester. pas assez pour être celle qui reste.
— pouvoirs : tout en toi transpire le calme. pourtant bien au fond se déchaîne la plus violente des tempêtes. le plus violent des incendies. de ceux qui parfois, te font perdre la maîtrise. t'es la seule constance dans l'équation. ta seule ancre. dans un pouvoir si aléatoire. le feu. quelle merveille entre tes doigts. quelle supplice entre tes crocs. un pouvoir si doux et pourtant si violent. une dualité qui te colle à la peau. une dualité qui te recoupe.
— allégeance : une fidélité qui ne revient qu'à toi-même. fidèle d'abord à toi-même et à tes convictions. peut être fidèle éphémère des révoltés. compatriote de coeur d'une liberté qu'elle n'aura jamais complètement. si t'es encore là c'est pour tout ce qu'ils te proposent. pour tout ce que t'aurais jamais pu avoir sans eux.
— métier : doigts de fée. petite main invisible. c'est tout ce qui la résume. grande fierté pourtant. elle met au service son don d'embellir. elle aime ça. surtout que ça l'aide. à glaner des informations par exemple. une simple employée d'une modeste boutique de couture.
— points : 30
— 11.11.18 21:07 —

@PARADIS VIRMUND merci à toi.
eh oui, c'est vide. mais plus maintenant. je me dépêche.

@SCYTHE CHOPIN merci à toi.
promis, ça sera plus vide longtemps.
et ravie que mes choix te plaisent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— corporalki —
avatar
Tilda Carstairs
— corporalki —
infos
more

— Messages : 126
— pseudo : herondale (clara)
— avatar + © : zoey deutch + avatar (midnight blues)

— âge : ( vingt-trois ) années à tenter de s'en sortir. à tenter de survivre dans un monde qui lui est hostile. si jeune en apparence alors qu'elle a l'âme meurtrie et le coeur brisé.
— statut civil : ( célibataire ) elle a aimé tilda. elle a aimé à s'en briser les ailes. et c'est ce qui est arrivé. il lui a arraché le coeur à mains nues. ironique pour une heartrender. elle a fermé son myocarde à tout le monde depuis. elle a bien trop souffert pour laisser à nouveau quelqu'un la détruire à ce point.
— pouvoirs : ( heartrender ) don maudit, dangereux. l'enfant a fait la découverte de son pouvoir quand elle a appris la vérité sur ses origines. elle a vu avec stupeur sa mère ployer devant elle à cause de la baisse d'oxygène dans son sang. souvenir douloureux qui reste ancré en elle depuis des années.
— allégeance : ( résistance ) sa seule famille. tilda est entrée dans la résistance peu de temps après le meurtre de sa mère par un scythe. et pas n'importe lequel. profondément trahie, la gamine n'a plus rien à perdre sauf la vie. alors autant se battre pour les siens.
— métier : ( shadows ) espionne pour le compte de la résistance, tilda est devenue une ombre. une arme secrète infiltrée dans thormar. un rôle qui ne lui fait pas peur. la gamine sait se jouer des faiblesses des autres pour servir ses intérêts.
— points : 479

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 11.11.18 21:32 —

ces aes, jenna, le pseudo
ça promet ce perso
bienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— newbie —
avatar
Cissa Leanne
— newbie —
infos
more

— Messages : 5
— pseudo : .
— avatar + © : jenna coleman (dandelion).

— âge : t'en as toujours trop vu. trop fait. ça fait trente-et-un ans que tu bouffes la poussière. ça fait trente-et-un ans que tu subis le monde. t'as jamais rien demandé toi. t'es née comme ça. presque par caprice. t'as passé trente-et-un ans à te demander pourquoi.
— statut civil : un oiseau de liberté. c'est ce que t'as toujours été. sans aucune attache tu te vois pas ailleurs. parce que toi t'as besoin de sentir le vent de la liberté. de la sentir jusque dans ta chair et embrasser chacune de tes veines. c'est bien plus fort que toi. alors oui. t'as aimé. mais pas assez pour rester. pas assez pour être celle qui reste.
— pouvoirs : tout en toi transpire le calme. pourtant bien au fond se déchaîne la plus violente des tempêtes. le plus violent des incendies. de ceux qui parfois, te font perdre la maîtrise. t'es la seule constance dans l'équation. ta seule ancre. dans un pouvoir si aléatoire. le feu. quelle merveille entre tes doigts. quelle supplice entre tes crocs. un pouvoir si doux et pourtant si violent. une dualité qui te colle à la peau. une dualité qui te recoupe.
— allégeance : une fidélité qui ne revient qu'à toi-même. fidèle d'abord à toi-même et à tes convictions. peut être fidèle éphémère des révoltés. compatriote de coeur d'une liberté qu'elle n'aura jamais complètement. si t'es encore là c'est pour tout ce qu'ils te proposent. pour tout ce que t'aurais jamais pu avoir sans eux.
— métier : doigts de fée. petite main invisible. c'est tout ce qui la résume. grande fierté pourtant. elle met au service son don d'embellir. elle aime ça. surtout que ça l'aide. à glaner des informations par exemple. une simple employée d'une modeste boutique de couture.
— points : 30
— 11.11.18 22:20 —

@TILDA CARSTAIRS own. merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— materialki —
avatar
Orpheo Moretti
— materialki —
infos
more

— Messages : 42
— pseudo : balaclava.
— avatar + © : bogdan / self (avatar), lucio fontana, bb cendre (images), moi-même (signature, gif), corps / tordu (lyrics).

— âge : vingt-trois ans.
— statut civil : encore à téter le sein de sa mère, il préfère se perdre entre les reins masculins des nuits lointaines. dévoué entièrement qu'à la figure maternelle, il s'hypnotise de son regard, s'accroche à ses lèvres et n'en demande aucune autres.
— pouvoirs : tailor, magicien de l'apparence et des créatures divines. don qu'il utilise à des fins monstrueusement délicieuses. son cabinet de curiosité dégorge d'expérimentations comme une salle des trophées. doué, trop, il s'en blanchit les cheveux, s'en tord l'esprit.
— allégeance : sa tendre mère passe avant les autres. s'y joignent les moretti et la résistance, dans leur ombre grandissante.
— métier : smuggler pour la résistance. échappées humaines qu'il s'approprie en tant qu'atlas klein, vagabond vivace et charmant.
— tell me your story :

— points : 129

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— Hier à 9:36 —

cette fiche
j'ai lu en diagonale mais c'était largement suffisant pour me mettre en pls, genre j'ai du reprendre mon souffle et tout. bienvenue par ici jolie plante !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— etherealki —
avatar
Lan Fa
— etherealki —
infos
more

— Messages : 45
— pseudo : jadisse (jade)
— avatar + © : pia cruz ( ©tweek & VOCIVUS) sign : siren charms & skate bibe

— âge : ( vingt-deux ) grains de sablier, une poussière pour les humains déjà montagne pour une grisha. Et pourtant sous ses traits durs et ses cicatrices Lan elle est encore enfant, avec les émotions qui débordent de partout et le regard en désarroi qui demande pourquoi.
— statut civil : ( célibataire ) ( parce qu'elle choisit la liberté, toujours ) - à trop hisser de murs on crée des landes de solitude. Et Lan tout son corps s'enflamme de passion mais c'est encore jamais pour quelque fille ou garçon, la tête trop butée vers d'autres projets et les poings trop sur la défensive. Lan elle dit pas qu'elle a la peur qui dresse des armées autour de son cœur mais que ça le laisse en manque de chaleur. Mais peut-être qu'un jour ça viendra, en son temps
— pouvoirs : Le vent de la liberté qui hurle dans ses poumons, les tempêtes dans ses veines et les orages dans sa tête : tout son sang vibre quand elle utilise ses pouvoirs de ( Squaller ). Cette puissance qui est sienne fait sa fierté, lui fait lever le menton et regarder de haut ceux qui ne sont pas à sa hauteur, et chaque jour de plus où elle doit le cacher ne fait que gronder sa rage plus fort.
— allégeance : ( Elle-même ) Impétueuse et libre comme les bourrasques qu'elle touche du bout des doigts, Lan se dit sans attaches et se refuse de plier le genou pour qui que ce soit. Et c'est leur échine à eux qu'elle fera courber s'il le fait. Mais petite Lan tu ne vois pas que seule tes combats sont bien vains ? au fond de ton cœur c'est ta ( famille ) que tu veux protéger, et pour tous les ( grishas ) que tu veux te soulever
— métier : vagabonde, quand la monnaie vient à manquer elle se fait tantôt chasseuse de primes ou contrebandière, et parfois même lutteuse dans les sous-sols d'auberges douteuses. la criminalité est pas chère payée si c'est pour éviter de retourner se cacher parmi les humains. et elle s'accroche à son idéal de liberté pour oublier que sans attaches elle est perdue, et que se révolter seule c'est comme s'enfermer dans l'impuissance.
— localisation : ( En cavale ), quand son cœur était déboussolé elle a suivi le nord, qu'importe le danger. Et dans le vent glacial des montagnes elle se trouve une force nouvelle, comme revigorée d'être enfin dans son élément. Elle tient pas en place Lan, ya que son cœur et la liberté qui la guident et elle s'est jamais sentie aussi elle. Et c'est vers la ( cour d'automne ) qu'elle s'attarde, mais elle même ne sait pas quand elle lèvera l'encre.
— points : 156

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— Hier à 21:53 —

jenna coleman <33
et cissa c'est très joli (ça m'a fait penser à narcissa dans hp Arrow )
j'aime beaucoup ton personnage, elle a quelques points communs avec lan ( le même amour de la liberté), si tu es en manque de liens hésite pas je suis sûre qu'on peut se trouver quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

— newbie —
avatar
Cissa Leanne
— newbie —
infos
more

— Messages : 5
— pseudo : .
— avatar + © : jenna coleman (dandelion).

— âge : t'en as toujours trop vu. trop fait. ça fait trente-et-un ans que tu bouffes la poussière. ça fait trente-et-un ans que tu subis le monde. t'as jamais rien demandé toi. t'es née comme ça. presque par caprice. t'as passé trente-et-un ans à te demander pourquoi.
— statut civil : un oiseau de liberté. c'est ce que t'as toujours été. sans aucune attache tu te vois pas ailleurs. parce que toi t'as besoin de sentir le vent de la liberté. de la sentir jusque dans ta chair et embrasser chacune de tes veines. c'est bien plus fort que toi. alors oui. t'as aimé. mais pas assez pour rester. pas assez pour être celle qui reste.
— pouvoirs : tout en toi transpire le calme. pourtant bien au fond se déchaîne la plus violente des tempêtes. le plus violent des incendies. de ceux qui parfois, te font perdre la maîtrise. t'es la seule constance dans l'équation. ta seule ancre. dans un pouvoir si aléatoire. le feu. quelle merveille entre tes doigts. quelle supplice entre tes crocs. un pouvoir si doux et pourtant si violent. une dualité qui te colle à la peau. une dualité qui te recoupe.
— allégeance : une fidélité qui ne revient qu'à toi-même. fidèle d'abord à toi-même et à tes convictions. peut être fidèle éphémère des révoltés. compatriote de coeur d'une liberté qu'elle n'aura jamais complètement. si t'es encore là c'est pour tout ce qu'ils te proposent. pour tout ce que t'aurais jamais pu avoir sans eux.
— métier : doigts de fée. petite main invisible. c'est tout ce qui la résume. grande fierté pourtant. elle met au service son don d'embellir. elle aime ça. surtout que ça l'aide. à glaner des informations par exemple. une simple employée d'une modeste boutique de couture.
— points : 30
— Hier à 23:12 —

@ORPHEO MORETTI ton commentaire.   ça me fait plaisir que cissa plaise autant.
merci à toi et à tes compliments. I love you

@LAN FA oui bb coleman.  
alors à vrai dire, c'est la référence hp oui oui. bc c'est la best
merci beaucoup et ça sera avec plaisir pour voir à quelque chose entre nos deux oiseaux de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— spoilt and rotten —
avatar
Regina Anderssen
— spoilt and rotten —
infos
more

— Messages : 648
— pseudo : ΛSH COVEN (MIA)
— avatar + © : PHOEBE TONKIN (@ULTRAVIOLENCES), ICE AND FIRE & BLACKTHORN&GREYWAREN (crackship), MACARON (img)

— âge : ( vingt-neuf ) années où on lui a bourré le crâne avec des idées malsaines. vingt-neuf années où elle n'a jamais été réellement elle-même. véritable pantin de son cher paternel, il l'a forgé à son image et il a complètement effacé la gamine innocente et naïve qu'elle était.
— statut civil : ( mariée ) à gendry anderssen. devenant indirectement princesse, regina s'avance sur l'échiquier géant en plaçant ses pions de manière stratégique. Le mariage a eu lieu lorsqu'ils avaient tous les deux vingt-trois ans, mais le plan qui visait à épouser ce jeune prince remonte a bien plus longtemps. déjà lors de leur scolarité, regina s'était amusée à séduire gendry sous les ordres de son paternel et le petit prince n'avait eu aucun mal à succomber aux charmes de celle qui voulait voir disparaitre les anderssen.
— allégeance : ( cercle des onyx ) héritière virmund, elle est devenue le bras droit de son paternel au sein du cercle. regina est bien plus qu'une simple confectionneuse de bijoux, elle est une talentueuse alchimiste qui occupait le poste de adjoint des alchimistes avant de devenir bras-droit.
— métier : ( ex tailleuse de pierre ) l'héritière marche sur les traces de ses ancêtres en devenant à son tour tailleuse de pierre et possédant sa propre boutique à aydindril dans la silver alley. boutique qui semble être un endroit normal où on vend des bijoux, mais qui est beaucoup plus que cela en realité. les trois gemmes, sa boutique de bijoux luxueux, possède une arrière boutique où elle exerce ses talents d'alchimistes hors-pairs en confectionnant des bombes. commerce illégal auquel elle se prête pour satisfaire ses fidèles clients désirant la mort de leurs ennemis.
— tell me your story :
( SOUL MATE )
i don't accepted my love.


☽✵☾

( HER HUSBAND, HER TROUBLEMAKER )
your full loyalty.



— points : 1997

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— Aujourd'hui à 19:32 —

ce pseudo + jenna + grisha.
mais omg c'est la perfection.


bienvenue parmi nous. I love you


( HER FAMILY, HER PRIORITY )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— drüskelle —
avatar
Anténor Beauchamps
— drüskelle —
infos
more

— Messages : 331
— pseudo : .HÉCATE
— avatar + © : cole sprouse + @kane. (ava) ; VOCIVUS + (gif) + Macaron ♥ (beauchamps' family & anténor)

— âge : ( twenty-two ) ; la fleur de l'âge. la jeunesse assassine. il aimerait arrêter le temps pour se donner le courage de changer les choses.
— statut civil : ( alone ) ; le moment viendra où il devra s'engager. on ne lui laissera pas le choix. ( but probably in love ) le myocarde s'emballe à l'approche d'un autre. l'affection difficilement refoulée, l'idylle interdite qui fait naître les afflictions du cœur.
— allégeance : ( drüskelle ) ; les meurtriers de sang froid ; les sauveurs de l'humanité. ( beauchamps's family ) ; le nom qui fait trembler, les soldats qu'on admire et qu'on redoute.
— métier : ( soldier ) ; le rouge carmin qui caresse la lame, le sourire carnassier qui fait mal.
— tell me your story :

i could take the high road
but i know that i'm goin' low


— points : 947

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— Aujourd'hui à 21:21 —

cissa est :
bienvenue chez toi miss I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
infos
more

— —

Revenir en haut Aller en bas
 
sound of silence. (cissa)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Problem with voice recognition (always red lights!?)
» Fichiers Audio
» Audio packages
» Iloilo City
» Message d'erreur Acapela demo did not return a sound file

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
AND NOW I RISE :: — REACH FOR THE SKIES — :: RITE OF PASSAGE-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: