AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 
hold your breath. (galaténor)
Aller en bas 

— materialki —
Galatée Myfanwy
Galatée Myfanwy
— materialki —
infos
more

— Messages : 242
— pseudo : .UNRAVEL (myr)
— avatar + © : jung jinsoul (sharkloé). aes (cendre), gif (self).

— âge : 「vingt-deux ans」 à cacher qui elle est, à se prétendre humaine. secret qui la bouffe comme un poison entre les murs qu'elle a érigé pour se protéger.
— statut civil : 「célibataire」, l'indifférence inexpliquée du myocarde alors que la solitude pèse.
— pouvoirs : 「durast」, enfant chérie des matériaux, reine de la création, beautés mortelles naissent entre ses mains pour être vendues au plus offrant..
— allégeance : dame of flames aux milles et une armes qui abhorre la violence et le sang. hypocrisie qui continue dans une 「neutralité illusoire」.
— métier : 「forgeronne」, le métal qui se plie à sa volonté, qui prend la forme qu'elle lui intime.
— nom de naissance : 「izetta moriarty」, grisha disparue dans les flammes du purgatoire il y a dix-sept ans, orpheline sans possession, sans rien. la peur et les cris de désespoir qui la berçent jusqu'au sommeil, les draps de son lit tâché de larmes séchées.
— tell me your story :

— disponibilité rp : 「sold out」 anténor, leonor, fen & moséus.
— points : 278

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 03.11.18 19:25 —


“nemesis & hades.” & La flamme brille dans ses prunelles chocolat avec que le marteau s’abat dans un rythme hypnotique sur le métal brillant, malléable un bref instant. Ses cheveux blonds sont ramenés vers l’arrière pour ne pas voir ses fils d’or partir en fumée. La suie emplie ses sens, particules noires qui s’impose sur les vêtements de la poupée. Délicate figure, membres fins qui semblent disparaitre sous l’imposante protection du tablier de la belle. Le spectacle surprenant, intriguant pour ceux qui ne connaissent pas la dame of flames. Gally est perdue dans son monde, le regard fixé avec sur les étincelles ; les voix silencieuses, la culpabilité oubliée, le palpitant en paix. Un bref instant de répit pour la belle à l’esprit torturé. Paix éphémère qui disparait quand le métal se durcit, quand il se rebelle contre les coups de marteau. Elle inspire. Un nouveau souffle qui emplit ses poumons alors que le bruit du monde revient bourdonner dans ses oreilles. L’air frais brûle sa trachée alors que la fournaise illumine ses traits poupins, et c’est là qu’elle le voit. Arme à moitié terminée entre ses minettes délicates, son myocarde arrête, se serre jusqu’à ce que sa vue se brouille. Masque d’indifférence alors que l’air lui manque, alors qu’elle se noie dans ses émotions, dans son traumatisme. Surprise qui aurait dû être attendue, gamine innocente ne s’était jamais imaginée que les drüskelles apparaitraient dans sa forge, que ses démons la retrouveraient.

Il est là, dans l’entrée. La lumière éclaire sa silhouette, accentue l’uniforme de l’ennemi. Le palpitant serré, les flammes ayant engouffrés ses parents se superposent à celles de la forge. Sa seule présence arrive à refroidir le corps de la belle, mais elle continue de se mouver, gestes quasi mécaniques. La poupée dépose le cadavre de l’arme à contre cœur, retire ses gants avant d’approcher le client malgré les cris de son âme qui l’intiment de faire demi-tour, de mettre toute la distance du monde entre elle et le prédateur. « Bienvenue à la dame of flames. » Voix tremblante, trahison des frémissements de son âme. Gamine étouffe la peur, reprends contrôle de ses cordes vocales. « Je peux vous aider ? » Galatée renie son sang, assassine son identité, son vermeille pour n’être qu’humaine, forgeronne à la banalité illusoire.
 
code by solosands. icons by dandelion.



( paradox incarnate )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— drüskelle —
Anténor Beauchamps
Anténor Beauchamps
— drüskelle —
infos
more

— Messages : 492
— pseudo : .HÉCATE
— avatar + © : cole sprouse + @SIAL. (ava) ; VOCIVUS + (gif) + Macaron ♥ (beauchamps' family & anténor)

— âge : ( twenty-two ) ; la fleur de l'âge. la jeunesse assassine. il aimerait arrêter le temps pour se donner le courage de changer les choses.
— statut civil : ( alone ) ; le moment viendra où il devra s'engager. on ne lui laissera pas le choix. ( but probably in love ) le myocarde s'emballe à l'approche d'un autre. l'affection difficilement refoulée, l'idylle interdite qui fait naître les afflictions du cœur.
— allégeance : ( drüskelle ) ; les meurtriers de sang froid ; les sauveurs de l'humanité. ( beauchamps's family ) ; le nom qui fait trembler, les soldats qu'on admire et qu'on redoute.
— métier : ( soldier ) ; le rouge carmin qui caresse la lame, le sourire carnassier qui fait mal.
— tell me your story :

i could take the high road
but i know that i'm goin' low


— points : 1361

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 09.11.18 21:40 —



hold your breath
galatée & anténor


Si loin de chez lui, il se sent presque bien. Seul, la cape sur le dos et la capuche ornant son crâne, il se pense invincible. Ici, il n’est pas le dernier des Beauchamps, le joli pantin que tout le monde admire. Là, il est le fier drüskelle qu’on redoute. La mort personnifiée, à l’affût de la vermine. L’ombre menaçante qui plane sur une population entière.

Ses pas résonnent contre le pavé, sa démarche ne laisse aucune place à l’hésitation. S’il s’octroie cette promenade en ce lieu qu’il n’a pas pour habitude de fréquenter, c’est dans un but bien précis. La lourde lame caressant sa cuisse le lui rappelle à chaque enjambée. Le métal se fait trop vieux et émoussé, la fidèle arme rend l’âme. Et si ça lui fend le cœur, il n’est pas assez stupide pour se voiler la face ; l’amie de toujours, sa plus grande alliée, a fait son temps. Il ne compte plus les fois où il a essuyé le liquide rougeâtre et poisseux qui la maculait. Le doux bruit du fer déchirant les chairs lui manquera. C’est pour cela qu’il se rend aujourd’hui à cette fameuse forge ; il lui faut une nouvelle compagne, et au plus vite.

La dame of flames n’est pas l’endroit où sa famille se fournit en armes. Mais la fabrique a acquis une certaine notoriété ; assez pour que son nom ne grimpe jusqu’aux oreilles d’Anténor. Alors il a voulu bousculer les traditions, s’enfuir un moment de l’immense demeure familiale où il étouffe ; où il meurt à petit feu.

Quand sa carcasse assassine se poste dans l’entrée, il savoure la chaleur qui vient réchauffer ses joues rougies. Les flammes de la forge lui transmettent un sentiment de bien-être et d’apaisement. Jusqu’à ce que l’atmosphère chargée de tension ne s’abatte sur lui. Un sentiment familier enserre son être entier ; ça sent la peur, la souffrance et la mort. Surpris, il tente de ranger cette impression dans un coin de sa tête, persuadé qu’il se transforme définitivement en monstre semant le désastre partout où il se rend. Son regard perçant se pose sur la fine silhouette qui se dresse face à lui et qui repose sa confection. Un coin dans son inconscient note le tremblement dans la voix de la jeune femme, mais l’information ne passe pas la barrière menant à sa conscience. « Bonjour. » C’est sec, et pourtant, dénué de toute hostilité. « Je viens pour me procurer une nouvelle épée. » Comme en harmonie avec ses dires, ses mains délogent son arme de son emplacement pour la poser devant lui. « Auriez-vous quelque-chose à me proposer ? Dans le même genre, mais en plus tranchante peut-être… et moins lourde. » il précise, alors qu’il plisse finalement les yeux pour observer son interlocutrice. Seulement, à part des cheveux très clairs, il ne discerne rien tant la fumée a empli l’espace.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— materialki —
Galatée Myfanwy
Galatée Myfanwy
— materialki —
infos
more

— Messages : 242
— pseudo : .UNRAVEL (myr)
— avatar + © : jung jinsoul (sharkloé). aes (cendre), gif (self).

— âge : 「vingt-deux ans」 à cacher qui elle est, à se prétendre humaine. secret qui la bouffe comme un poison entre les murs qu'elle a érigé pour se protéger.
— statut civil : 「célibataire」, l'indifférence inexpliquée du myocarde alors que la solitude pèse.
— pouvoirs : 「durast」, enfant chérie des matériaux, reine de la création, beautés mortelles naissent entre ses mains pour être vendues au plus offrant..
— allégeance : dame of flames aux milles et une armes qui abhorre la violence et le sang. hypocrisie qui continue dans une 「neutralité illusoire」.
— métier : 「forgeronne」, le métal qui se plie à sa volonté, qui prend la forme qu'elle lui intime.
— nom de naissance : 「izetta moriarty」, grisha disparue dans les flammes du purgatoire il y a dix-sept ans, orpheline sans possession, sans rien. la peur et les cris de désespoir qui la berçent jusqu'au sommeil, les draps de son lit tâché de larmes séchées.
— tell me your story :

— disponibilité rp : 「sold out」 anténor, leonor, fen & moséus.
— points : 278

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 11.11.18 1:38 —


“nemesis & hades.” & Figée par la peur, la belle l’observe. Regarde avec dédain la façon dont il se déplace avec confiance, avec le pouvoir de ceux qui écrasent. Alors qu’elle a dû apprendre à marcher droite, dû apprendre à se respecter un minimum et à cesser de se pencher ; de tenter de se faire petite pour disparaître. Il a la beauté et le maintien de ceux qui n’ont jamais à mendier ; jamais eu à courber l’échine pour vivre. Il la terrifie autant qu’il l’intrigue le drüskelle. Tout en lui la repousse ; menace sa survie. Mais elle garde l’artifice ; maintient l’illusion d’humanité. Le myocarde bat à toute vitesse ; menace de la rendre sourde au ton sec du meurtrier. L’arme n’aide pas à calmer la chamade de son cœur, mais la forgeronne l’étouffe ; sa volonté alimentée par l’instinct de survie prend le dessus. Gamine aux doigts blafards se saisit de l’arme avec délicatesse ; l’observe sous toutes ses coutures avant de la balancer dans sa main pour en définir le poids. Les muscles discrets sous la délicatesse de ses traits ont été acquis avec des années de dur labeur, et font sa fierté. L’orpheline dépose l’arme sur la table. « J’ai quelques propositions… » mais rien qui ne la satisfait, rien qui ne semble correspondre aux besoins de l’homme. La grisha étouffée, noyée au profit d’une forgeronne humaine qui se doit de faire vivre son commerce. Gally elle n’a pas envie de lui vendre d’arme ; pense à refuser un instant, mais c’est impossible. Refuser reviendrait à avouer qu’elle a quelque chose à se reprocher, qu’elle est coupable. Le patronage de drüskelle représentant une petite fortune… Alors c’est le cœur lourd et déchirée que l’orpheline ramène quelques œuvres. « Elles varient en longueur et en poids, mais c’est ce que j’ai qui ressemble le plus à celle que vous aviez. » La majorité des armes présentées ont été créées par la belle, mais deux provenait de son feu père ; toutes créées par la technique passé dans les générations Myfanwy. Aucune n’ayant été souillée par la magie grisha ; secrets gardés bien enfouis sous le lit de la poupée. « Si aucune ne vous plait, je peux toujours en créer une sur mesure. » Les mots qui s’échappent de ses lippes rosées, la choquant autant qu’ils pourraient surprendre le Beauchamps. La gamine s’enterre toute seule avec cette proposition perchée. Elle sait, sait qu’elle pourrait créer l’arme parfaite, mais seulement en puisant dans la force surnaturelle ; en faisant un compromis risqué sur sa sécurité. Horrible ironie ; une arme créée pour faucher les siens, pour faire couler le même vermeille qui fait battre son myocarde. Cruelle ironie ; pacifiste au sang grisha sur les mains. Trop tard pour reprendre sa promesse ; trop tard pour la sécurité. Alors elle patiente, le myocarde qui veut exploser, pendant que l’homme teste et choisit sa nouvelle compagne.
 
code by solosands. icons by dandelion.



( paradox incarnate )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— drüskelle —
Anténor Beauchamps
Anténor Beauchamps
— drüskelle —
infos
more

— Messages : 492
— pseudo : .HÉCATE
— avatar + © : cole sprouse + @SIAL. (ava) ; VOCIVUS + (gif) + Macaron ♥ (beauchamps' family & anténor)

— âge : ( twenty-two ) ; la fleur de l'âge. la jeunesse assassine. il aimerait arrêter le temps pour se donner le courage de changer les choses.
— statut civil : ( alone ) ; le moment viendra où il devra s'engager. on ne lui laissera pas le choix. ( but probably in love ) le myocarde s'emballe à l'approche d'un autre. l'affection difficilement refoulée, l'idylle interdite qui fait naître les afflictions du cœur.
— allégeance : ( drüskelle ) ; les meurtriers de sang froid ; les sauveurs de l'humanité. ( beauchamps's family ) ; le nom qui fait trembler, les soldats qu'on admire et qu'on redoute.
— métier : ( soldier ) ; le rouge carmin qui caresse la lame, le sourire carnassier qui fait mal.
— tell me your story :

i could take the high road
but i know that i'm goin' low


— points : 1361

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 14.11.18 21:21 —



hold your breath
galatée & anténor


Anténor observe son interlocutrice qui s’approche. Ses longs cheveux clairs l’éblouissent un instant, son visage aux traits fins le fascine quelques secondes. Il pourrait même dire qu’elle est belle, là, seulement éclairée par les flammes qui emplissent l’endroit d’une lueur chaleureuse. Seulement, un point noir vient bousiller ce portrait ; la tension. L’échange de regards est lourd de sens ; le drüskelle sent ce poids qui grignote peu à peu l’espace. Le moment est chargé d’angoisse et il se demande sérieusement qui en est la cause. Cela peut difficilement venir de lui ; il n’a pas l’impression d’être atteint par une quelconque crainte… serait-ce la fille, la responsable ? Un froncement de sourcils quelque peu suspicieux vient tordre son front alors qu’il ne peut s’empêcher de la fixer un peu plus longuement. Une chose le gène mais il ne parvient pas à mettre le doigt dessus ; cette simple constatation le frustre.

Il suit les moindres de ses faits et gestes, glisse son regard sur ses mains qui sont occupées à analyser la vieille arme. Ses mouvements transpirent l’habitude et la routine, elle manipule l’objet avec l’attention mais le professionnalisme de ceux qui ont toujours travaillé à la forge. Il patiente quelques instants quand elle s’éclipse. Une fois revenue, elle lui montre ce qu’elle a déniché et qui pourrait correspondre à sa demande. Concentré, il examine ses œuvres sous toutes leurs coutures. Ce sont de très belles armes, il n’y a aucun doute à avoir sur la notoriété de l’endroit ; les détails sont travaillés et sublimés, les lames affûtées à la perfection. Anténor ne rate rien, soupèse les différentes pièces pour trouver celle qui lui correspondra le mieux. Le choix est rude et aucune ne lui semble finalement à la hauteur de la défunte compagne. Alors, à l’entente des paroles de la jeune femme, il lève brusquement la tête. L’épée qu’il balançait d’une main à l’autre est vivement reposée sur la table et ses iris s’ancrent dans celles qui l’observent. Le drüskelle n’a jamais été très doué pour déceler les émotions chez les autres, et celles qui semblent habiter la forgeronne à ce moment-là lui paraissent inatteignables. Seulement, sa proposition résonne contre son crâne et c’est tout ce qui compte à présent. Il pourrait décliner l’offre et se contenter de l’une des très belles lames posées devant lui ; elle ferait parfaitement l’affaire, s’il parvenait à se détacher du symbole affectif que représentait l’ancienne. Mais l’orgueil de la noble famille gronde en lui ; la sensation d’être unique et digne des meilleurs traitements. Le benjamin reste un Beauchamps de sang et ne dit jamais non à un traitement de faveur. « Je pense qu’une création sur mesure serait en effet la meilleure solution. » Ses lippes se tordent en un sourire bourré de dignité ; l’égo flatté en bonne et due forme. « Comme je le disais ; il m’en faudrait une plus robuste mais moins lourde, avec une poignée et un pommeau qui permettent une meilleure prise en main. » indique-t-il en jetant un nouveau regard à celle qui sera bientôt remplacée. Ses doigts viennent jouer avec le tranchant de la lame, constatent sa difficulté à déchirer correctement la chair. Une pointe de sang fait tout de même son apparition au niveau du pouce. Il ne s’en soucie guère et reporte son attention sur son interlocutrice. « Le plus important reste sa capacité à donner la mort, bien évidemment. » Sans doute ne se rend-il pas compte du son funeste que font ses mots.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

— materialki —
Galatée Myfanwy
Galatée Myfanwy
— materialki —
infos
more

— Messages : 242
— pseudo : .UNRAVEL (myr)
— avatar + © : jung jinsoul (sharkloé). aes (cendre), gif (self).

— âge : 「vingt-deux ans」 à cacher qui elle est, à se prétendre humaine. secret qui la bouffe comme un poison entre les murs qu'elle a érigé pour se protéger.
— statut civil : 「célibataire」, l'indifférence inexpliquée du myocarde alors que la solitude pèse.
— pouvoirs : 「durast」, enfant chérie des matériaux, reine de la création, beautés mortelles naissent entre ses mains pour être vendues au plus offrant..
— allégeance : dame of flames aux milles et une armes qui abhorre la violence et le sang. hypocrisie qui continue dans une 「neutralité illusoire」.
— métier : 「forgeronne」, le métal qui se plie à sa volonté, qui prend la forme qu'elle lui intime.
— nom de naissance : 「izetta moriarty」, grisha disparue dans les flammes du purgatoire il y a dix-sept ans, orpheline sans possession, sans rien. la peur et les cris de désespoir qui la berçent jusqu'au sommeil, les draps de son lit tâché de larmes séchées.
— tell me your story :

— disponibilité rp : 「sold out」 anténor, leonor, fen & moséus.
— points : 278

GET TO KNOW ME MORE
TIMELINE:
INVENTAIRE:
RELATIONS:
— 19.11.18 23:19 —


“nemesis & hades.” & La peur est assassinée, ensevelie sous le savoir faire qu’elle a mis des années à accumuler. Gamine à l’identité multiple qui s’est décidée forgeronne ; abandonne tout devant la tâche et l’arme qu’on lui présente. Seule reste l’attention de ceux qui côtoient le danger ; la conscience que l’arme peut faire couler le carmin si on le manipule imprudemment. L’inconfort s’efface pour laisser place au professionnalisme, à l’automatisme des mouvements. Gamines frêles qui connait pourtant son rôle sur le bout des doigts ; sa vie qui dépend de cette forge, et son âme qui jure de la rendre profitable. Elle leur doit bien ça, pour l’avoir recueilli, pour lui avoir donner une famille quand elle n’avait plus rien. Ses prunelles chocolat se concentrent sur le client, l’observent avec ses créations. Les muscles saillants, il est confortable avec les armes ; il a la confiance de ceux qui ont répétés les mouvements jusqu’à pouvoir les faire automatiquement. Et la poupée ne peut s’empêcher de se demander, d’imaginer le sang grisha qu’il a fait couler ; les siens qu’il a transpercé avec ces mêmes mouvements. Son corps refroidit, frissonne légèrement malgré la chaleur ambiante. La voix du Beauchamps s’élève juste à temps pour empêcher son esprit de s’imaginer empaler. Ses traits s’étirent, miroitent le sourire du meurtrier sans jamais se rendre jusqu’à ses opales. Hochement de tête lorsqu’il dicte ses demandes, la belle s’empare d’un tas de papier pour y gribouiller différents designs. Le myocarde se sert alors que les paroles funestes infiltrent son âme. Gamine qui s’était toujours crue neutre comprend qu’elle a du sang sur les mains. Elle n’est pas la meurtrière, mais est complice dans ce génocide sans fin. Chasse à l’homme qu’elle entretient avec ses créations. « Bien évidemment. » Les mots quittent ses lèvres comme un écho sinistre. La belle redirige son regard sur les armes écartées par le Beauchamps avant de modifier ses dessins. L’excitation d’une nouvelle création noyée par le poids de ses péchés. « Est-ce qu’il y en a une qui vous convient ? » La gamine coupe la tension, montre enfin ses dessins. La présence du drüskelle si pesante qu’elle attend avec impatience le moment d’être à nouveau seule dans sa forge, de retrouver la quiétude de son chez-soi.
 
code by solosands. icons by dandelion.



( paradox incarnate )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
infos
more

— —

Revenir en haut Aller en bas
 
hold your breath. (galaténor)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règles du Ramponneau (Poker Texas Hold'em) sans limite
» Hold the line !
» Dwarf King's Hold
» 7" The Bear and The Maiden Fair - The Hold Steady
» dwarf king's hold en VF ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AND NOW I RISE :: — THORMAR — :: NORTH POLE :: THE AUTUMN COURT :: H'RINSKI-
Sauter vers: